Le Lyonnais Kim Kallstrom
Le Lyonnais Kim Kallstrom | PHILIPPE MERLE / AFP

Lyon dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue

Publié le , modifié le

Vainqueur de Lille 2-1, Lyon est le dernier invité des demi-finales de la Coupe de la Ligue. Rapidement réduit à 10 et mené au score sur un but de Cole, l'OL a renversé la tendance. Kallstrom avait égalisé avant la mi-temps et c'est Lisandro qui a inscrit le but vainqueur pour son équipe. L'Argentin est plus que jamais sauveur des Gones et homme providentiel. Le tirage au sort des 1/2 finales a placé Lorient face à Lyon, et Marseille contre Nice dans un derby.

Une affiche de finale. Un petit air de finale même si Gerland n'avait pas fait le plein. L'affluence est moyenne, une constante dans cette compétition qui n'arrive toujours pas à attirer un public en semaine. Sevré de titre depuis trois ans, Lyon n'avait pas l'intention de brader ce match. La Coupe n'était qu'à 270 minutes. Mais entre la volonté et la réalité, il y a parfois un gouffre. Tout avait -mal- commencé par cette blessure de Lovren à l'échauffement, obligeant Garde à faire reculer Gonalons et à titulariser Gourcuff au milieu. Des mauvais coups, l'OL en a déjà surmonté. Celui de Dabo sur Bonnart était sanctionné d'un carton rouge par M. Duhamel (11e). Si, dans le derby face au Verts, l'ancien sévillan méritait son exclusion, celle-là paraissait peu sévère. Et contre des Dogues affûtés, les Lyonnais allaient le payer rapidement.

Lille maîtrise

Bien échauffé par un tir dévié de Balmont (11e) puis sauvé par un contre de Bastos devant Mavuba (25e), Lloris voyait les Nordistes de plus en plus régulièrement. En supériorité numérique, Lille jouait habilement ses décalages. En pointe pendant le départ de Sow à la CAN, Joe Cole était lancé par Hazard à la limite du hors-jeu. L'Anglais avait l'instinct du tueur et trompait Lloris d'une frappe puissante (0-1, 29e). Le Losc n'avait plus rien à craindre hormis un coup franc bien placé pour Michel Bastos. Le Brésilien frappait aussi fort qu'à l'habitude mais Enyeama repoussait. Qui suivait ? Seul Kallstrom avait anticipé et fusillait le portier lillois, remplaçant de Landreau en Coupe de la Ligue (1-1, 41e).

Lisandro-dépendance

Repris par surprise, Lille comptait sur la fatigue pour faire plier une équipe parfaitement repliée. L'allié mettait du temps à agir poussant les Nordistes s'évertuaient à passer sur les côtés pour profiter de la qualité de centre de ses latéraux, notamment Debuchy. Sur l'un d'eux, Jelen croisait trop sa tête (61e). Mais Lille s'exposait aussi aux flèches lyonnaises. Bastos fonçait sur son flan droit et mettait la défense lilloise dans le vent. Son centre en retrait trouvait l'inévitable Lisandro (2-1, 66e). Quelle caractère ce Lyon et quel buteur ! Il restait une bonne vingtaine de minutes aux Dogues pour réagir. Ça ne passait pas loin sur une double reprise de Bonnart et Balmont (74e). Au plus fort de leur domination, les Lillois perdaient pied. Un deuxième carton jaune pour Debuchy mettait les deux équipes à égalité numérique. Pour le score, on en restait là.

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "Nous avions toutes les cartes en mains pour nous qualifier. Nous avons joué en supériorité (numérique) un long moment. Les Lyonnais ont affiché plus d'envie. Certainement que le fait d'être réduits à dix les a sublimés mais dans l'impact  athlétique et la hargne, nous avons été en dessous".

Tirage au sort des demi-finales de Coupe de la Ligue

Mardi 31 janvier
Lorient (L1) - Lyon (L1)
Mercredi 1er février
Marseille (L1) - Nice (L1)

Voir la video

Voir la video