Anthony Lopes, Lucas, OL, PSG
La sortie engagée du portier lyonnais Anthony Lopes | FRANCK FIFE / AFP

L’OL crie au scandale contre M. Lannoy

Publié le , modifié le

Jean-Michel Aulas pendant le match sur Twitter et Rémi Garde à l'issue de la rencontre, ont imputé la défaite de l'OL face au PSG en finale de la Coupe de la Ligue à l'arbitre M. Lannoy. A leurs yeux, ce dernier aurait accordé un pénalty imaginaire aux Parisiens à la demi-heure de jeu suite à une sortie "kamikaze" du gardien lyonnais Anthony Lopes sur Lucas.

"C'est triste de perdre une finale sur une double erreur flagrante. Il n'y a pas de faute et l'action a lieu en dehors de la surface. Le cinquième arbitre ne sert à rien!" Rémi Garde n'a pas mâché ses mots en conférence de presse à l'issue de la défaite de l'OL contre le PSG en finale de la Coupe de la Ligue. A la 31e minute de jeu, l'arbitre de la rencontre M. Lannoy a sifflé un pénalty en faveur des Parisiens pour une faute du gardien lyonnais Anthony Lopes. Si le portier semble accrocher l'attaquant brésilien, l'action a effectivement lieu en dehors de la surface de réparation. Toutefois, Lopes n'a écopé que d'un carton jaune... "On perd la finale sur une erreur d’arbitrage, a répété l'entraîneur rhodanien. Je l’ai dit à M. Lannoy qui m’a remercié pour mon fair play..."

Après les trois buts hors-jeu accordés à Monaco le 16 mars (2-3) et la main non sifflée de Bayal Sall dans la surface à l'occasion du derby deux semaines plus tard (1-2), Garde était sorti du bois. Le regard noir et fixe, l'ancien milieu de terrain semblait cette fois désabusé. "Qu'est-ce que je vais faire? Me faire suspendre comme Clément Grenier qui a pris deux matches pour des mauvaises paroles dans un vestiaire (il avait conseillé un labrador à M. Buquet après la défaite contre Sainté, ndlr). C'est plus facile de suspendre un joueur que de prendre une bonne décision pour cinq arbitres." 

Aulas conteste en instantané

Un constat partagé par son président Jean-Michel Aulas. Toujours en première ligne pour défendre les intérêts de son club, le boss de l'Olympique Lyonnais a fait fort en tweetant quasi-instantanément un message indigné sur son compte suite au coup de sifflet de M. Lannoy (voir ci-dessous). Pour manifester son mécontentement, JMA a même refusé de serrer la main de l'arbitre dans un premier temps lors de la remise des trophées avant de se raviser.

Une chose est certaine, il trouvera en son entraîneur un autre homme gagné par le courroux. "Eux, je n'ai rien à leur reprocher", a déclaré Rémi Garde à propos de ses joueurs. Invité à s'exprimer sur l'avenir proche et la 34e journée de Ligue 1 mercredi, le technicien gone a décoché une dernière flèche: "je vais voir avec Toulouse si on ne peut pas s’arbitrer entre nous comme ça, ça se passera bien." 

Jerome Carrere