Saint-etienne PSG Ménez L1 112012
Ménez bien entouré | AFP

Les Verts bêtes noires du PSG ?

Publié le , modifié le

Si le Paris Saint-Germain a vécu une crise ces dernières semaines, Saint-Etienne n'y est pas pour rien. La victoire des Verts (2-1) au Parc des Princes le 3 novembre dernier avait marqué la première défaite du club de la capitale en L1. Trois semaines plus tard, les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Coupe de la Ligue, ce mardi à Geoffroy-Guichard. Longtemps considéré comme la bête noire de "Sainté", le PSG craint de voir cette logique s'inverser.

> suivez le match en direct vidéo sur francetvsport.fr

En championnat, Saint-Etienne fait incontestablement partie des quatre équipes à tenir la dragée haute au PSG (avec Marseille, Lyon et Bordeaux). Un point sépare les Stéphanois des Parisiens, et les hommes de Christophe Galtier peuvent même se targuer de devancer le PSG au nombre de buts (+24 contre +23). Egalement meilleure défense de L1, l'ASSE qui jouera devant son public a de quoi inquiéter la constellation de stars dont dispose Carlo Ancelotti. Et si Ruffier se souvient encore des crampons de Zlatan Ibrahimovic sur sa poitrine, c'est surtout la victoire de Saint-Etienne -la troisième de l'histoire au Parc- qui reste dans les esprits. Paris si longtemps bête noire des Verts, la logique se serait-elle inversée le 3 novembre dernier ?

Si Ancelotti dispose d'individualités très talentueuses à commencer par Ibrahimovic, son homologue stéphanois possède l'avantage indéniable de pouvoir compter sur un groupe homogène, et a sûrement plus de certitudes pour composer son équipe de départ que le tacticien italien qui n'a semble-t-il toujours pas trouvé la panacée. Cela dit, il reste quelques incertitudes du côté des Verts et Josuha Guilavogui pourrait éventuellement tirer son épingle du jeu au milieu, comme Romain Hamouma en attaque. Leader du championnat pendant 24 heures, l'ASSE est depuis deux mois l'équipe en forme de Ligue 1 avec une série de 11 matches sans défaite, ce qui fait sûrement envie aux supporteurs parisiens.

Les Verts plus mûrs

"C'est le fruit d'un état d'esprit qu'on travaille au quotidien", explique l'entraîneur stéphanois qui a su faire mûrir sa formation. "Et aussi de l'apport de joueurs qui sont arrivés cette année de l'extérieur et qui nous amènent une certaine culture de ne pas accepter les défaites", a-t-il ajouté. Ancelotti aimerait bien en dire autant, mais sait aussi que la patience doit être de mise. "Je pense qu'il faut encore attendre. Il faut comprendre que quand tu travailles pour construire une équipe solide, quelquefois tu peux perdre. On n'est pas encore assez solide pour être une équipe qui joue avec continuité", estime le coach italien.

A la décharge d'Ancelotti, le PSG a un agenda très chargé, et les matches de Ligue des Champions représentent une charge conséquente sur son effectif, même pléthorique. Matuidi qui retrouvera son ancienne équipe pointe du doigt cet enchaînement de matches (un tous les trois jours en moyenne) et estime que les observateurs sont trop impatients. Interrogé sur le manque de jeu après la victoire de Paris sur Troyes, le milieu de terrain a même haussé le ton. "Pas assez de jeu ? Vous voulez quoi ? On n'a pas pris de but, il y a aussi un adversaire. Je crois que vous attendez un peu trop. C'est dur, il y a beaucoup de matches. Mardi on retrouve Saint-Etienne, qui est en pleine confiance", a-t-il relevé. Cette Coupe de la Ligue étant le plus court chemin pour se qualifier en Ligue Europa, l'ASSE aura peut-être plus l'envie d'aller chercher son billet pour le dernier carré.

Ancelotti: "ce n'est pas une revanche"

Pour Paris, l'objectif restant le titre en L1 et une participation en Ligue des Champions, la motivation pourrait être moindre. Mais une nouvelle défaite ne serait pas la bienvenue et Ancelotti en a bien conscience. En conférence de presse ce lundi, l'entraîneur italien a affirmé qu'il avait "l'intention de mettre la meilleure équipe et non de tourner". Pour Ancelotti, ce match "n'est pas une revanche, il n'y a pas de saveur particulière car Saint-Étienne méritait de gagner contre nous. C'est une équipe joue très bien et je pense que c'est celle qui joue le mieux en ce moment dans notre championnat. Ça sera un match difficile, mais pas une revanche, c'est le 1/4 de finale d'une compétition que nous voulons gagner, il nous faudra donc nous imposer", a-t-il lancé. Saint-Etienne est donc prévenu.

Romain Bonte