Maxwell (PSG)
Le Brésilien Maxwell (PSG) | DENIS CHARLET / AFP

Le PSG muselle les Dogues et file en finale

Publié le , modifié le

Victorieux de Lille au stade Pierre-Mauroy (1-0), le Paris-Saint-Germain s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue dont il est le tenant du titre et quadruple lauréat. Le but du défenseur brésilien Maxwell (27e), auteur d'une reprise puissante du gauche, aura permis aux hommes de Laurent Blanc de tranquillement gérer la rencontre. Paris retrouvera Monaco ou Bastia le 11 avril prochain au Stade de France.

Invaincu lors de ses 5 derniers matches contre Lille toutes compétitions confondues (3 victoires, 2 nuls) avant cette demi-finale, le Paris-Saint-Germain a confirmé qu’il savait dresser les Dogues. D’abord en marquant au plus fort de sa domination en première période, puis en contrôlant la partie ensuite sans donner l’impression de forcer son talent.

Paris prend les devants

Le PSG s’est procuré la première grosse occasion du match. Dès la 5e minute, Lucas servait Marquinhos sur la droite : le centre du défenseur brésilien trouvait Cavani au premier poteau, mais la reprise de volée du plat du pied de l’Uruguayen était trop croisée. Dix minutes plus tard, après un coup-franc joué à deux par Ibrahimovic et David Luiz, Cavani déclenchait une frappe en première intention que le vigilant Enyeama captait assez facilement.

Paris trouvait finalement la faille peu avant la demi-heure. Lancé dans le dos de Basa, le remuant Cavani glissait en contrôlant son ballon, mais se relevait dans la foulée pour centrer en direction d’Ibrahimovic au second poteau. Arrivé à toute allure, Maxwell envoyait une mine qui achevait sa course sous la barre transversale (0-1, 27e). Le huitième but inscrit par le Brésilien avec le PSG depuis son arrivée, le sixième à l’extérieur.

Lille ne fait rien pour gagner

Lille se créait une seule vraie occasion à quelques minutes de la pause : un tir de loin dévissé signé Idrissa Gueye, sans danger pour Douchez. Puis les esprits s’échauffaient, Balmont, Sidibé et Verratti écopant chacun d’un avertissement en quelques secondes. Les hommes de Laurent Blanc regagnaient les vestiaires avec ce court avantage.

Dès l’entame de la seconde période, Enyeama sauvait le Losc du K.O. en intervenant à deux reprises devant Cavani et Lucas (47e). Mais les Nordistes restaient totalement impuissants devant l’emprise parisienne.

Les champions de France en titre, qui visent (au moins) le triplé hexagonal cette année, disputeront une nouvelle finale de cette Coupe de la Ligue* le 11 avril. Ils affronteront le vainqueur de la seconde demie qui oppose ce mercredi soir Monaco à Bastia à Louis-II. 

* Le PSG a joué cinq finales de Coupe de la Ligue pour le moment. Il n'en a perdu qu'une, en 2000 contre Gueugnon. Ses victimes sont Bastia (1995), Bordeaux (1998), Lens (2008) et Lyon (2014)