René Girard portrait coach Montpellier 04 2010
René Girard | AFP - Fred Tanneau

Girard: "On va s'appuyer sur nos valeurs"

Publié le , modifié le

René Girard, l'entraîneur de Montpellier qui affronte Marseille samedi en finale de la Coupe de la Ligue, assure que ses joueurs sont fins prêts à relever ce défi face à un OM "favori", l'événement étant "bien entré dans la tête de chacun".

Comment est votre groupe ?
"Je le sens bien, on essaie de gérer cet événement, ne pas le faire avant, ne pas être trop crispé. C'est un des moments où je les ai trouvés le mieux de la saison. L'événement est bien entré dans la tête de chacun, on sait que ce sera un match difficile mais on va tout donner pour faire douter cette équipe. S'ils sont meilleurs, ils le prouveront sur le terrain".

Comment gagner après avoir perdu deux fois en L1 contre l'OM ?
"On sait que Marseille est favori, c'est la grosse cylindrée du championnat. On va s'appuyer sur nos valeurs. Au Vélodrome on n'a pas eu notre mot à dire. Sur le dernier match, on a fait quelques petites erreurs mais sur le contenu on méritait le nul. Demain (samedi), c'est une compétition différente, à la fin, on rigole ou on pleure".

Partagez-vous les critiques sur un OM laborieux ?
"C'est une équipe très réaliste, bâtie dans le costaud, peut-être un peu moins pétillante que Lille ou même Rennes, mais une c'est une équipe présente, efficace, qui prépare les compétitions pour être bien au bon moment, sur la fin de saison, au moment où ça compte".

Est-ce le match le plus important depuis la victoire en Coupe de France en 1990 ?
"Je ne sais pas, mais on s'est aperçu que ce match revenait toujours... Il y a 17.000 Montpelliérains qui vont monter, pour la ville et le club c'est quelque chose d'exceptionnel. Etre au Stade de France, contre Marseille qui plus est, c'est un match important. La coupe a un parfum et une saveur un peu particuliers".

A quel type de match vous attendez-vous ?
"Une finale n'est belle que si on la gagne. Ils ont de grands joueurs et une grande équipe, à eux de chercher... Nous, on va lutter avec nos armes, on n'est pas une équipe capable d'attendre. Ca peut dépendre de pas grand-chose, on a vu des grands clasicos accoucher de peu de buts ou peu de jeu, mais on essaiera de s'adapter".

Qui craignez-vous le plus à Marseille ?
"On craint tout le monde, c'est une équipe qui a une puissance athlétique importante. Des garçons comme Gignac reviennent au top, Andre Ayew fait une saison remarquable... Ils ont de la qualité partout, devant et au milieu. Il faudra éviter de faire comme samedi, être là 70 minutes et commettre deux erreurs".

AFP