Didier Deschamps
Didier Deschamps | AFP - Franck Fife

Deschamps : "J’entraîne pour gagner des titres"

Publié le , modifié le

Didier Deschamps était particulièrement heureux lors de la conférence de presse d’après-match. Il a expliqué aux journalistes qu’il avait trouvé les joueurs concentrés, déterminés : "Une finale, ça se gagne au mental", a confié le coach olympien qui a également décrypter son état d’esprit. "De la joie, pas du soulagement" !

"Tous les titres sont beaux", a lâché Didier Deschamps d'emblée. "C’est difficile de gagner. C’est le 6e titre en 3 ans pour un club qui n’avait rien gagné pendant 17 ans. Le mérite en revient d’abord aux joueurs puis au staff technique et médical. C’est une grande fierté même si ça n’enlève rien à notre médiocre saison. Maintenant, personne ne pourra nous les enlever et me les enlever. Même mes pires ennemis. Et je dis pire au pluriel parce que sinon, on va encore me reprocher de parler de quelqu’un précisément".

"Il faut être positif"

"C’était un match fermé, ça se joue à pas grand-chose, mais je crois qu’on le mérite". "Lyon est une équipe qui sait attendre et repartir vite vers l’avant, se projeter. Je m’y attendais. Il fallait bien verrouiller les joueurs offensifs. On l’a fait sur leurs relances". Avant de poursuivre sur les qualités de son effectif: "J’ai un groupe concentré, capable de se surpasser en certaines occasions. On a effectué une bonne préparation. Il faut être positif dans ces moments-là. C’est communicatif".

"A l’heure du bilan, il y aura les chiffres, les titres. Là, je savoure mais je ne vous dirai rien sur mon avenir", a-t-il répondu à un journaliste taquin qui l'interrogeait pour savoir si c'était son dernier trophée avec l'OM. "On finit la saison le 21 mai. Laissez-moi profiter de ces bons moments. Pour la fin de saison, c’est important. On a deux objectifs pour cette fin de championnat. D’abord conserver le respect. Ensuite garder la fierté".

"On a des supporters partout"

"Les joueurs ont été bons", a insisté "DD". "Vous me dites que Nicolas Nkoulou a fait un super match. Vous n’êtes pas les seuls à le penser". "Brandao ? En rapport qualité-prix, c’est exceptionnel ! Même s’il n’est pas très technique, il a un mental, une confiance en lui. Et il marque quelques buts importants. Il est généreux. Quand je l’ai fait rentrer, je savais qu’il allait peser. Bravo et merci à lui". Le tout dit avec le sourire.

"En fait, cette saison est paradoxale", conclut-il. "On a quand même gagné deux titres et on s’est hissé en quart de finale de la Ligue des champions. Une finale, ça se gagne au mental. J’entraîne pour gagner des titres". Et de saluer enfin le formidable public méridional. "La ferveur de notre public nous a bien aidés. Je pense que les deux tiers du Stade de France étaient marseillais. Beaucoup de gens aiment ce club notamment en région parisienne. On a des supporters partout et cette ferveur est un atout pour les joueurs".

Grégory Jouin @GregoryJouin