Coupe de la Ligue: Troyes y croit à Lyon

Coupe de la Ligue: Troyes y croit à Lyon

Publié le , modifié le

La Coupe de la Ligue a déjà connu quelques exploits retentissants à l'image de Gueugnon, vainqueur en 2000 ou de Vannes, finaliste en 2009. Déjà demi-finaliste de la Coupe de France l'an passé, Troyes se présente à Lyon avec l'ambition de devenir la troisième équipe de Ligue 2 à atteindre la finale de la compétition créée en 1994. La rencontre sera diffusée sur France 3 et francetvsport.fr.

Suivez le match Lyon - Troyes en direct vidéo (à partir de 20h50)

Les chevaux de Troyes

Moins d'un an après sa demi-finale perdue contre Bordeaux en Coupe de France (1-2), Troyes se retrouve de nouveau dans le dernier carré d'une Coupe nationale. Après avoir entrevu les portes du Stade de France, les hommes de Jean-Marc Furlan auront d'autant plus les crocs. Pour l'expérimenté défenseur troyen Florian Jarjat, le défi lyonnais reste à la portée de son équipe. "On sait pertinemment qu’on joue contre une grosse équipe de Ligue 1. Mais on a montré l’an dernier qu’on pouvait aussi rivaliser avec eux. A Valenciennes et contre Evian, on a montré qu’on avait le niveau et qu’il était difficile de nous battre", a indiqué le joueur de 33 ans.

Jamais deux sans Troyes

Les Troyens à la fête
Les Troyens à la fête

L'Estac qui a déjà écarté deux formations de Ligue 1 (Evian et Valenciennes) pour atteindre le dernier carré, compte bien se défaire d'une troisième équipe de l'élite pour voir le Stade de France, le 19 avril. Après Gueugnon, qui avait créé la sensation en 2000 en remportant la finale face au PSG (2-0), puis Vannes, finaliste malheureux en 2009 face à Bordeaux (4-0), Troyes qui aimerait devenir le troisième pensionnaire de L2 à s'inviter en finale.

Un budget dix fois plus important

Si les dieux du football ont souvent fait déjouer les pronostics, l'écart qui sépare l'OL de l'Estac, est, du moins sur le papier, colossal. Lyon, n'est pas du même calibre qu'Evian et Valenciennes, et Troyes devra à la fois élever son niveau de jeu, et prier pour que les Lyonnais n'en fassent pas de même. A l'heure où les budgets en disent long sur les ambitions des clubs, il suffit de se pencher sur les finances des deux adversaires pour s'apercevoir qu'il y a une légère différence. Avec ses 133 millions d'euros de budget, le club de Jean-Michel Aulas est un mastodonte et pèse exactement dix fois plus que le club champenois (13,3 M€).

Gomis, l'ancien troyen

A 19 ans, Bafe Gomis portait les couleurs de Troyes
A 19 ans, Bafe Gomis portait les couleurs de Troyes

Neuf ans plus tôt, un certain Bafetimbi Gomis se faisait remarquer au sein de l'équipe troyenne, déjà entraînée par Furlan. Désormais attaquant lyonnais, Gomis estime que le match ne sera pas si évident. "On va essayer de faire le plus beau match possible. Troyes est un club que je connais très bien pour y avoir joué, et possède un technicien en la personne de Jean-Marc Furlan, qui a toujours su tirer le maximum de ses groupes", a expliqué celui qui avait vécu la montée du club en L1, lors de la saison 2004-2005. "Il a toujours fait très bien jouer ses équipes, et cette équipe de Troyes menée par Benjamin Nivet, même si il n'a plus ses jambes de 20 ans, (il a 37 ans, ndlr), est toujours aussi efficace", a prévenu l'international français.

L'OL sur ses Gardes

L'embêtant pour Troyes, est que cette Coupe de la Ligue représente une aubaine pour Lyon, tombeur de l'OM (2-1) au tour précédent. Sixième à sept longueurs du podium, l'Olympique lyonnais sauverait sa saison avec un tel trophée, et Rémi Garde en a bien conscience. "C'est une bonne opportunité. Cette finale, j'en rêve pour mon équipe, (…) mais avant d'y être, il faut bien se concentrer sur cette équipe de Troyes", précise Garde. Le tacticien lyonnais rappelle que Troyes a notamment battu Valenciennes 3-1, "ce qui n'est pas rien", et cette équipe a aussi "passé trois buts lors de ses trois derniers matches". "C'est un club qui est habitué à la Ligue 1, à ce genre de rencontre, un entraîneur aussi. Donc il faut être méfiant, même si on a le bonheur de jouer à la maison", a convenu Garde, qui aimerait donner un peu de baume au cœur des supporteurs lyonnais.

Romain Bonte