Coupe de la Ligue : Toulouse enterre Bordeaux

Coupe de la Ligue : Toulouse enterre Bordeaux

Publié le , modifié le

Un derby de la Garonne en ouverture des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Face à un Toulouse qui venait de relever la tête en championnat, les Bordelais devaient encore une fois se relancer. Mais finalement, ils enchaînent un troisième revers de suite et quittent une compétition dans laquelle ils avaient pourtant l'habitude de s'illustrer. Les hommes de Dupraz s'imposent 2-0 et sont les premiers qualifiés pour les quarts.

Les hommes de Jocelyn Gourvennec étaient dos au mur. Bousculé par les supporters lors de la défaite face à Strasbourg le week-end dernier, le technicien bordelais avait affirmé qu'il "n'avait pas du tout l'intention" de quitter le navire. Il a encore coulé avec lui ce mardi soir.

Malgré une première très grosse occasion après une minute de jeu où Kamano avait vu son tir être repoussé sur la ligne par Amian, ce sont les Toulousains qui ont ouvert le score sur penalty (36'), transformé par Max-Alain Gradel. L'Ivoirien enchaîne après son but inscrit également sur penalty face à Caen samedi dernier. Il semble avoir conjuré la malédiction qui pesait sur les épaules des tireurs de penalty.

Au retour des vestiaires, la réaction bordelaise se faisait attendre mais ce sont les hommes de Pascal Dupraz qui ont accentué leur avance. Jullien reprend un corner rentrant de Plasil, Prior se détend, mais Toivonen, en renard, retouche la balle de la tête (53'). 2-0 pour Toulouse, bien plus réaliste de ce derby de la Garonne.

Le TFC aurait ensuite pu creuser l'écart sur une frappe de Delort, contrée au départ par Toulalan, qui retombe juste à côté du poteau de Prior (66'). Les Girondins bénéficient ensuite d'un bon coup-franc, aux 20 m, légèrement décalé sur la droite. De Préville tire côté ouvert, le ballon retombe mais Lafont la sort et fait avorter la dernière vraie tentative bordelaise (69'). Le score en reste là, et ce sont les Toulousains qui filent en quart, éliminant les demi-finalistes de la dernière édition. Première fois que le TFC élimine Bordeaux d'une coupe nationale depuis 43 ans.

A la fin du match, la satisfaction de Gianelli Imbula tranchait complètement avec l'air abattu de Nicolas de Préville. L'ancien attaquant de Lille a tout de suite tenu à affirmer son soutien envers son entraîneur Jocelyn Gourvennec. "Le coach est avec nous, et nous on est aussi avec lui. On ne va pas se lâcher" a-t-il répondu sans détour.

Andréa La Perna @A_LaPerna