Stéphane Ruffier - St-Etienne
Stéphane Ruffier, héros de St-Etienne face à Lorient | AFP - JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Coupe de la Ligue: St-Etienne au bout du suspens face à Lorient

Publié le , modifié le

Les Verts ont dominé Lorient lors du choc de la soirée en Coupe de la Ligue à l'issue d'une séance de tirs aux but (1-1, 3 t.a.b à 0). Stéphane Ruffier, impérial sur sa ligne, a arrêté les trois tentatives des Merlus. Une qualification d'autant plus méritée que l'ouverture du score bretonne était entachée d'une position de hors-jeu. Dans les autres matches de la soirée, Monaco a renversé Valenciennes (4-2), Toulouse a dominé Caen (1-0) et Arles-Avignon a battu Caen.

Lorient accueillait St-Etienne pour les 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Un match 100% L1 entre deux clubs en forme en ce début de saison, surtout du côté des hommes de Christian Gourcuff, quatrièmes du championnat. Les Merlus sont en forme en ce début de saison, ça se voit. Sans avoir vraiment dominé les vingt premières minutes de jeu, les Bretons ont trouvé l'ouverture grâce à Sunu. L'attaquant était parfaitement servi en retrait par Monnet-Paquet et n'avait plus qu'à finir le travail du plat du pied. Malheureusement, le but était entaché d'une position de hors-jeu au début de l'action. La réaction stéphanoise ne tardait pas à arriver. A la 36e min, une tête d'Aubameyang obligeait Lautoa à sauver sur sa ligne.

Au retour des vestiaires, St-Etienne dans l'impasse devait s'en remettre à son sauveur, "Monsieur Coupe de la Ligue" : alias Brandao. A la 53e min l'ancien marseillais s'amenait le ballon de la tête avant d'enchaîner du gauche à l'entrée de la surface pour placer le ballon entre le ras du poteau gauche et le gant de Lecomte. La belle histoire d'amour entre la coupe et le Brésilien continue. Lui qui n'avait plus inscrit de but depuis la finale de la Coupe de la Ligue avec Marseille, trouvait le chemin des filets pour la première fois avec les Verts.

Dos à dos, les deux clubs ont dû attendre les prolongations, puis les tirs aux but pour se départager. Lors de cette séance, un homme a survolé les débats : Stéphane Ruffier. L'ancien monégasque a été l'auteur d'une performance XXL en arrêtant les trois tentatives bretonnes.  "On  était mené, il fallait revenir, ce n'était pas évident, on a su le faire, a commenté le portier à l'issue de la rencontre. Après, les penalties, c'est pile ou face, soit c'est l'attaquant, soit c'est  vous. Je suis content, ce soir c'est moi. C'est bien de passer ce tour". Le héros de St-Etienne est facile à trouver : il s'appelle Ruffier.

Monaco revient de l'enfer face à Valenciennes

Dans les autres matches de la soirée, la première surprise est venue de la victoire d'Arles-Avignon face à Ajaccio. Les pensionnaires de L2 ont pris l'avantage sur ceux de L1 (2-1). Douniama a ouvert la marque à la 60e avant que Draman ne valide la qualification des siens en toute fin de rencontre (90+3). Entre temps, Yatarra avait remis les deux équipes à égalité en prolongeant un coup-franc de Cavalli.

Toulouse s'est qualifié en toute fin de match face à Caen (1-0). Un but de Djalo à la 84e min qui a propulsé les hommes d'Alain Casanova en 8e de finale. "Pour  nous, la Coupe peut devenir un objectif", a commenté le technicien.

Monaco, pour sa part,  est revenu du diable vauvert pour disposer de Valenciennes. Menés (2-0) par le pensionnaire de L1, les joueurs du Rocher ont inversé la vapeur pour s'imposer (4-2 a.p.) grâce notamment à un doublé d'Ibrahima Touré. 

Ça passe aussi pour Troyes, tombeur de Reims (2-1) et pour Sochaux, qui a dû attendre les prolongations pour se défaire d'Evian TG (3-2). Deux pénalties avaient pourtant permis aux Savoyards de prendre les devants. Il a fallu attendre  un coup de tête de Bakambu sur un centre de Nogueira (102e) pour propulser les Lionceaux en 8e.

Voir la video