Coupe de la Ligue : Reims élimine Strasbourg, tenant du titre, et rejoint les demies

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Stade de Reims
Les Rémois célèbrent leur qualification pour les demi-finales de Coupe de la Ligue | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Stade de Reims a éliminé le RC Strasbourg en quart de finale de Coupe de la Ligue. Les Rémois, réduits à dix à l'heure de jeu, ont tenu jusqu'aux tirs au but pour sortir le tenant du titre (0-0, 4-2).

Strasbourg ne défendra pas son titre. Les Alsaciens, vainqueurs face à Guingamp l'an dernier, s'arrêtent dès les quarts de finale de Coupe de la Ligue face à Reims. Marqué par un duel de gardiens entre Predrag Rajkovic et Bingourou Kamara, le match s'est terminé aux tirs au but (0-0, 4 t.a.b à 2). L'exercice a souri aux Rémois et à Yunis Abdelhamid, ultime buteur d'une séance qui avait pourtant mal démarré pour les Champenois. 

Une première période fermée

La première période n'a pas offert grand chose à se mettre sous la dent, le spectacle n'étant pas aidé par une pelouse rémoise loin des standards attendus pour une équipe de Ligue 1. Boulaye Dia a bien tenté de se distinguer d'une incursion dans la surface, mais Kamara veillait au grain. Le début de la seconde période offrait déjà plus de rebondissements, avec une frappe de Rémi Oudin détournée par une belle envolée de Kamara. Puis les Strasbourgeois se sont créés la plus belle occasion du match, partie d'un déboulé de Jean-Ricner Bellegarde sur l'aile gauche. Après avoir fixé deux Rémois, son centre au second poteau a trouvé Youssouf Fofana, complètement seul. Mais la reprise timide du milieu a terminé... sur la tête de Rajkovic, bien placé et un peu chanceux (56e). 

Mbuku, dix minutes douche comprise

L'entrée de Nathanaël Mbuku a marqué les esprits, malheureusement pour le jeune attaquant rémois. Dix minutes après le remplacement de Mathieu Cafaro sur le blessure (49e), il a écopé d'un carton jaune pour un tacle sur Adrien Thomasson. Mais le geste non-maîtrisé de Mbuku n'a pas passé l'épreuve du temps. Après quelques secondes de réflexion, et l'examen de la jambe du Strasbourgeois, l'arbitre de la rencontre a finalement décidé d'exclure le joueur de 18 ans. Un coup dur pour Reims, dominé jusqu'aux dernières secondes du temps réglementaire. Mais un impérial Predrag Rajkovic a permis à son équipe d'atteindre les tirs au but.

Bellegarde et Corgnet malheureux

Bingourou Kamara a débuté la séance par une parade sur une tentative timide d'Anastasios Donis (0-0). Alexander Djiku n'a lui pas tremblé pour donner l'avantage à Strasbourg, d'un contre-pied parfait (0-1). Pas perturbé par l'échec de son coéquipier, Rémi Oudin a ouvert le compteur rémois (1-1), mais Ludovic Ajorque a repris l'avantage (1-2). Tir au but réussi également pour Axel Disasi (2-2), alors que le milieu strasbourgeois Jean-Ricner Bellegarde a vu sa frappe partir sur le montant (2-2). Hassane Kamara a dominé son homonyme d'un contre-pied pour donner pour la première fois l'avantage à Reims (3-2). Montant pour Bellegarde, montant pour Benjamin Corgnet, après avoir vu sa frappe détournée par Rajkovic. Reims a profité de sa première balle de match, confiée au défenseur Yunis Abdelhamid, pour filer en demie (4-2). 

Coupe de la Ligue