Thierry Laurey

Coupe de la Ligue : Qui jouera le jeu ?

Publié le , modifié le

Les seizièmes de finale de Coupe de la Ligue ont lieu cette semaine, dès mardi. Vous pourrez suivre sept des dix matches programmés sur notre site, en live vidéo mercredi soir (21h00). Comme chaque année, toutes les équipes ne la joueront pas à fond. Nous avons essayé de deviner lesquelles et d'identifier celles qui pourraient tirer leur épingle du jeu.

Ils peuvent jouer leur carte 

Aucune équipe ne se jettera à corps perdu dans son seizième de finale de Coupe de la Ligue à quelques jours d'une nouvelle journée de championnat, surtout eu égard aux faibles écarts séparant les équipes de Ligue 1. Toutefois, un club comme Strasbourg peut, à l'heure actuelle, se permettre de jouer sa carte. Septièmes de Ligue 1, les Alsaciens ont six longueurs d'avance sur la zone rouge et ne devraient pas jouer autre chose que le maintien. Strasbourg est un club historique de la Coupe de la Ligue (oui, ça existe) et fait partie des 4 équipes l'ayant remportée au moins deux fois (1997 et 2005) avec Paris, Bordeaux et Marseille. Difficile de voir les coéquipiers de Kenny Lala ne pas essayer de s'imposer dans leur antre de la Meinau.

Montpellier pourrait aussi tenter quelque chose. Même argument que les Strasbourgeois, les Héraultais joueront devant leur public. Ils peuvent se dire qu'il vaut mieux se donner à fond sur 5 matches pour se qualifier en coupe d'Europe que de produire un effort de 27 journées pour rester dans les hauteurs de la Ligue 1. Certes, ils sont troisièmes et jouent un concurrent direct, Marseille, dimanche, mais Michel Der Zakarian veut "faire mieux que l'année dernière". Vitorino Hilton et les siens avaient pourtant déjà atteint les demi-finales. Pourquoi ne pas tenter sa chance, surtout qu'une défaite pourrait perturber la très belle dynamique des Montpelliérains, invaincus depuis le 11 août - soit une série de 10 matches sans défaite.

"Oublie que t'as aucune chance. Vas-y fonce... Sur un malentendu ça peut marcher."

Dans cette catégorie, ajoutons les clubs de Ligue 2 qui n'ont rien à perdre et tout à gagner. Ceux-là même ne se sont pas donnés tant de mal en passant deux tours préliminaires pour être éliminés en seizièmes. Metz jouera à domicile et aura l'occasion de se jauger par rapport au niveau de la Ligue 1 face à Amiens. Les Lorrains peuvent se dire que les Picards ont d'autres chats à fouetter, et notamment une place de barragiste à quitter. 

Même si la plupart des clubs de deuxième division engagés peuvent encore espérer se mêler à la lutte pour la montée, une victoire de prestige pourrait contribuer à l'impulsion d'une dynamique positive. Pour Orléans, il s'agira de ne pas la stopper. Les coéquipiers de Pierre Bouby sont sur une série de 6 victoires consécutives sans concéder le moindre but. Le Havre, Troyes (qui s'affrontent) et Lorient ne joueront pas les victimes expiatoires.

Ils ont d'autres chats à fouetter

Seul club de Ligue 2 ayant un objectif immédiat plus important qu'une jolie expérience en Coupe de la Ligue : Auxerre. Les Bourguignons sont pour l'instant relégables en National. Difficile de les voir tout donner contre Nice, sachant que les supporters ne leur reprocheront pas de perdre contre une équipe de première division. Attention, aucune équipe ne viendra pour perdre.

Mais certaines auront des objectifs plus importants en tête qu'une poursuite de leur parcours en Coupe de la Ligue. Comme précisé plus haut, Amiens devra surtout éviter de s'enfoncer dans la zone rouge et cela passera surtout par un résultat à Nice samedi. Globalement, la majorité des clubs de Ligue 1 engagés sont menacés par la zone rouge. Ils sont au nombre de 8 : Nantes, Nîmes, Dijon, Caen, Guingamp, Angers, Toulouse et Reims. Le "wait and see" devrait être la doctrine prédominante. Aucune de ces équipes ne se privera de la victoire mais ne se lancera pas à l'assaut de la cage adverse. Saint-Etienne ne boira sûrement pas la coupe jusqu'à la Ligue (on s'excuse pour le jeu de mot forcé).

à voir aussi Quiz : Testez vos connaissances sur la Coupe de la Ligue Quiz : Testez vos connaissances sur la Coupe de la Ligue

Faux pas interdit

Certaines équipes devront assumer leur statut de favori, surtout les équipes de Ligue 1 attendues face à un adversaire de division inférieure. C'est le cas de Nice. L'an dernier, les Aiglons ont été à deux doigts d'une qualification en Ligue Europa par le biais du championnat. L'objectif persiste cette année. Les Niçois livrent des prestations mitigées en championnat et ils n'auront pas le droit de s'incliner devant leur public, surtout face au 18e de L2.

Même chose, avec sûrement moins de pression, pour Reims, adversaire d'Orléans, et Toulouse, qui affronte Lorient. Les deux clubs de l'élite joueront devant leur public, qui plus est. Si pour le promu champenois la vie est plutôt belle - une 9e place et une série de 5 matches sans défaite -, c'est moins rose du côté de Toulouse. Sept matches sans victoire pour les hommes de Casanova, malgré tout 11e. Un nouveau revers après deux roustes prises contre Nantes (0-4) et Montpellier (0-3) pourrait enfoncer le TFC dans une série noire. 

Le programme 

Mardi 18h45 | Montpellier - Nantes
Mardi 21h05 | Strasbourg - Lille
Mercredi 18h45 | Nice - Auxerre (L2)
Mercredi 21h00 | Nîmes - Saint-Etienne
Mercredi 21h00 | Dijon - Caen
Mercredi 21h00 | Guingamp - Angers
Mercredi 21h00 | Toulouse - Lorient (L2)
Mercredi 21h00 | Metz (L2) - Amiens
Mercredi 21h00 | Reims - Orléans (L2)
Mercredi 21h00 | Le Havre (L2) - Troyes (L2)

Les 7 matches de 21 heures mercredi seront diffusés en direct sur le site de France tv sport.

Andréa La Perna @A_LaPerna