Coupe de la Ligue : Paris prend sa revanche sur Reims et rejoint Lyon en finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Paris vs reims 2020
La joie des Parisiens après l'ouverture du score. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pas de surprise du côté d'Auguste-Delaune. Le Paris Saint-Germain n'a pas tremblé contre Reims (3-0) mercredi soir. Le club de la capitale a décroché son billet pour la finale de la Coupe de la Ligue grâce à des buts de Marquinhos et Kouassi, ainsi qu'un csc de Konan. Les hommes de Thomas Tuchel affronteront Lyon au Stade de France, le 4 avril prochain.

Eliminé au stade des quarts de finale l'an passé, le Paris Saint-Germain n'est désormais plus qu'à un match de remporter une 6e Coupe de la Ligue en sept ans. Le club de la capitale n'a pas failli face au Stade de Reims en demi-finale mercredi soir (3-0). Grâce à une première période très sérieuse, les hommes de Thomas Tuchel ont aisément fait le break.

Neymar et Kylian Mbappé étaient titulaires après avoir été laissés au repos lors du seizième de finale contre Lorient trois jours plus tôt. Aucun des deux n'a marqué, mais le Brésilien a été impliqué sur les deux buts parisiens, les deux fois sur phase arrêtée. A la 9e minute, sur corner, il trouve la tête smashée d'un Marquinhos monté sur ressort, lequel profite d'une hésitation de Predrag Rajkovic. Le défenseur brésilien, capitaine pour l'occasion, en profite pour inscrire son 12e but de la tête avec le club de la capitale. Depuis le début de la saison, le PSG n'avait marqué qu'un seul but sur corner (déjà Marquinhos contre Toulouse en août)...

Marquinhos buteur et touché 

A la 31e minute, Marquinhos est encore présent sur un coup de pied arrêté de Neymar, mais c'est Alaixys Romao, puis Ghislain Konan, qui dévient le ballon jusque dans leur propre filet. A la pause, Paris mène 2-0 sans avoir eu à forcer. Seul bémol, la sortie mystérieuse de Julian Draxler. Titulaire au coup d'envoi sur le côté droit, l'Allemand n'est pas revenu sur le banc après la pause sans raison officielle. Au-delà d'un carton jaune récolté, il s'était attiré les foudres de son entraîneur en début de match, qui lui reprochait un manque d'engagement. 

Les Parisiens lâchent un peu de lest en début de deuxième période. Reims s'exprime par quelques percées sans trop mettre la pression. Moussa Doumbia ouvre trop son pied (63'), puis Boulaye Dia cadre sans mettre Keylor Navas en difficulté (67'). La seule grosse inquiétude qui intervient côté parisien, c'est la blessure du buteur du soir, Marquinhos, visiblement touché à l'adducteur droit après avoir été touché au gauche il y a peu. Reste à connaître la gravité (ou non) de la situation. "Il a senti quelque chose aux ischios-jambiers, c'est pour ça qu'il a préféré sortir. Ce n'est pas trop grave mais c'est vraiment dommage. On a absolument besoin de Marquinhos, c'est un joueur-clé pour nous", a déclaré le technicien allemand, après la rencontre.

Vers un 9e sacre ?

Cinq minutes plus tard, les supporters parisiens ont pu avoir quelques sueurs froides quand Marco Verratti a été sévèrement taclé par Marshall Munetsi, trop engagé et en retard. Si l'Italien se relève, l'arbitre de la rencontre n'hésite pas à dégainer le carton rouge direct (73'). Reims termine la rencontre à dix contre onze, la mort dans l'âme. Le club champenois encaisse un troisième but à la 78e minute. Trouvé par Neymar, Leandro Paredes décoche une vicieuse reprise de volée, repoussée sur le poteau par Rajkovic. Mais l'entrant Tanguy Kouassi rode et offre le 3-0 au PSG. Comme un symbole, le titi parisien inscrit le 4000e but du club, alors qu'il n'a toujours pas signé de contrat professionnel.

Au terme d'une fin de match tendue, où l'on a notamment pu voir Kylian Mbappé marquer un but volontairement de la main (89') et Rajkovic empêcher un 4e but (81', 90+2'), Paris s'impose logiquement 3-0 et prend sa revanche.

La défaite au Parc des Princes le 25 septembre dernier (0-2) est oubliée. Le PSG va tenter de remporter sa 9e Coupe de la Ligue. Le club de la capitale pourrait boucler la boucle en remportant la première et la dernière édition de la compétition. Mais pour cela, il faudra venir à bout de Lyon le 4 avril prochain au Stade de France.

Coupe de la Ligue