Marquinhos Paris Saint-Germain
Marquinhos, buteur en Coupe de la Ligue | LOIC VENANCE / AFP

Coupe de la Ligue : Paris écarte Rennes et file en finale

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain va disputer sa cinquième finale consécutive de Coupe de la Ligue. Quadruple tenants du titre, les Parisiens sont venus à bout de Rennes (2-3) au terme d'un match marqué par plusieurs recours à l'arbitrage vidéo et l'expulsion de Kylian Mbappé. Ils retrouveront le vainqueur du match entre Montpellier et Monaco (mercredi, 21h05, à vivre en direct commenté sur le site et l'appli France tv sport).

C'est plus qu'une habitude. Pour la cinquième année consécutive, le Paris Saint-Germain disputera la finale de Coupe de la Ligue. Les Rennais ont cru, un temps seulement, pouvoir éviter ce qui semble de nos jours inéluctable (2-3). 

Rennes démarre bien

Car oui, Rennes y a cru. Ou plutôt, y a rêvé, loin de ses précédentes performances catastrophiques face aux Parisiens (défaites 6-1 en Coupe de France, 4-1 en Ligue 1). Les Rennais ont même eu l'occasion d'ouvrir le score avant toute frappe parisienne. Mais le contre fulgurant de Sarr s'est conclu par un centre dans le vide de Baal, visiblement insensible à l'appel en retrait de Gourcuff (21e). Quelques minutes plus tard, le latéral parisien Thomas Meunier a profité de deux contres favorables et d'un lob étrange dans la lucarne de Diallo pour punir les Rennais (0-1, 24e).

 

La vidéo au coeur du match

Ils ont alors dû courber l'échine pour empêcher le PSG de doubler la mise. Sous l'eau avant la pause, ils ont profité d'un de leurs rares contres pour égaliser... temporairement ! Wahbi Khazri, avant de battre Kevin Trapp, avait réussi à éliminer les défenseurs parisiens sur son contrôle, aidé de son bras. Après de longues minutes de flottement, l'arbitrage vidéo a rendu son verdict. Et le préposé de la Ligue n'avait pas fini sa soirée. Après la pause, il a annulé un deuxième but, parisien cette fois, pour un hors-jeu de Kylian Mbappé (50e). On s'est par contre passé de ses services quelques minutes plus tard. Sur une longue ouverture de Verratti, Neymar a contrôlé et servi Di Maria. La frappe de l'Argentin, mal détournée par Diallo, est revenue dans les pieds de Marquinhos (0-2, 55e).

Mbappé manque son retour, Sakho réussit ses débuts 

Pas besoin non plus, et heureusement pour Abdoulaye Diallo, sur le troisième but parisien. Le gardien rennais n'aimera pas revoir les images, où il détourne dans son propre but un centre-tir de Giovani Lo Celso (0-3, 58e). Elle fera son retour pour une autre action décisive, loin des cages cette fois. Sur une semelle de Kylian Mbappé, directement sur le mollet d'Ismaïla Sarr, Mikael Lesage a pris le temps de revoir les images avant d'expulser l'attaquant parisien. De retour, deux matches après son choc violent avec Anthony Lopes lors du Lyon-PSG, le Parisien a peiné à trouver le rythme. Diafra Sakho, lui, retrouvait les pelouses françaises après une absence un peu plus longue. Il évoluait à West Ham depuis son départ de Metz, en 2014. L'attaquant sénégalais, entré après la pause, a lancé la remontée des siens en trompant Trapp d'une tête plongeante (0-1, 84e). Dans le temps additionnel, Sanjin Prcic a lui utilisé ses pieds, avec une frappe rasante à l'extérieur de la surface, pour battre le gardien parisien. Mais dans le temps additionnel (2-3, 90e+2), il était déjà trop tard pour empêcher Paris de se hisser en finale.

Les Parisiens y retrouveront Monaco ou Montpellier, qui s'affronteront demain soir. 

Hugo Monier @hgo_mon