Bordeaux Paris joie Cavani
Edinson Cavani plane sur les pelouses françaises | NICOLAS TUCAT / AFP

Coupe de la Ligue : Paris abonné à la finale

Publié le , modifié le

Le PSG ne relâche pas la pression sur la Coupe de la Ligue dont il est le triple tenant du titre. Mardi, les Parisiens se sont aisément qualifiés pour la finale en s'imposant 4-1 sur la pelouse de Bordeaux. Un doublé de Cavani et un doublé de Di Maria ont permis à Paris de préparer au mieux leur choc de dimanche contre Monaco. L'ASM tentera lui d'imiter le PSG mercredi contre Nancy (21h00 sur France 3).

Trois ans que Paris n’a plus connu la défaite dans une Coupe nationale. Une statistique à faire peur. Une montagne pour Bordeaux, modeste 9e de Ligue 1. A un match de la finale, le rêve est toujours permis mais la sauce Emery semble prendre un peu mieux en 2017 qu’en 2016. Paris n’a pas toujours été souverain en Gironde mais il a affiché suffisamment de maîtrise et d’efficacité offensive pour empocher son billet pour le Parc OL où se tiendra la finale. Le coach parisien a eu tout bon en relançant Angel Di Maria et en maintenant Kevin Trapp dans les Coupes. Le portier allemand a eu ce soupçon de chance sur une tentative de Malcom dès la 5e minute. L’Argentin a lui exécuté un superbe coup franc sous la barre de Prior pour l’ouverture du score (0-1, 19e).

La concurrence a fait du bien à Angel Di Maria 

Si Blaise Matuidi n’avait pas manqué le but du KO sur un duel avec le gardien girondin (28e), le match aurait été vite plié. Au lieu de cela, Bordeaux est revenu à hauteur de son adversaire sur un bit de Rolan, entaché d’un hors-jeu de Kamano (1-1, 32e). Malgré ce coup du sort, le PSG a réinstallé sa domination après la pause. Et c’est Cavani qui a posé le couvercle sur ce match. En pleine confiance, l’Uruguayen a fusillé Prior d’une frappe tendu sous la barre après une accélération puis une passe lumineuse de Lucas (1-2, 60e). Un coup de massue suivi d’un coup fatal sur un corner de Di Maria. Festival de têtes jusqu’au Matador dont le tacle à deux mètres du but enterrait les derniers espoirs girondins (1-3, 74e). Angel Di Maria clôturait la marque en récupérant un ballon aux 20 mètres. Sa frappe croisée trompait un Prior à la main trop molle (1-4, 80e). Bonne nouvelle pour Unai Emery avant le choc face à Monaco dimanche, il aura le choix entre un Draxler séduisant et un Di Maria décisif.