Les Nîmois ont inscrit leur deux premiers buts en première mi-temps
Les Nîmois ont inscrit leur deux premiers buts en première mi-temps | Pascal GUYOT / AFP

Coupe de la Ligue : Nîmes assume son statut contre Lens et se qualifie en huitièmes de finale

Publié le , modifié le

Les Nîmois se sont imposés face à Lens (3-0) ce mardi à l'occasion du premier match des 16es de finale de la Coupe de la Ligue. Après une première mi-temps au cours de laquelle deux des trois buts de la rencontre ont été inscrits, les deux équipes, largement remaniées pour ce match, ont baissé de rythme en deuxième période.

► Le match

De ce premier 16e de finale de la Coupe de la Ligue, on retiendra surtout la première mi-temps rythmée, durant laquelle les Nîmois se sont montrés plus efficaces que des Lensois entreprenants. Sofiane Alakouch (6') et Sidy Sarr (20') sont les premiers à se mettre en évidence, poussant Didier Desprez, le remplaçant de Jean-Louis Leca, à sortir deux belles parades. Le jeune gardien ne peut cependant rien quelques minutes plus tard sur le but contre son camp de Cory Sene, le défenseur lensois qui détourne une frappe de Lucas Buades (24').

Les Lensois réagissent coup sur coup à la demi-heure de jeu, tout d'abord sur une frappe lointaine de Walid Mesloub bien arrêtée par Lucas Dias (30'). Le jeune gardien nîmois, qui remplace depuis trois matches Paul Bernardoni, blessé, détourne ensuite du bout des doigts une frappe de Simon Banza sur son poteau gauche (31'). Après ce temps fort des Sangs et Or, les Nîmois enfoncent le clou juste avant la mi-temps sur une action de grande classe du latéral gauche Théo Sainte-Luce (voir ci-dessous), qui profite de l'apathie des défenseurs lensois (39').

La deuxième mi-temps est plus calme, les Nîmois n'étant mis en danger que sur deux coups-francs tirés par Manuel Perez (60') et Gaëtan Robail (81'). Sans avoir été dangereux de toute la deuxième période, les Crocos ont même inscrit un troisième but, sur un penalty provoqué par Sami Ben Amar et transformé par le Macédonien Vlatko Stojanovski, qui inscrit son premier but avec Nîmes. La logique a donc été respectée dans cette rencontre entre les Nîmois, pensionnaires de Ligue 1, et les Lensois, qui occupent la 2e place de la Ligue 2.

► Le joueur

Théo Sainte-Luce n'avait jusque-là joué qu'une seule minute avec les professionnels cette saison. C'était contre le Paris Saint-Germain lors de la 1e journée de Ligue 1, au Parc des Princes. Dans une ambiance tout à fait différente au stade des Costières ce soir, le jeune latéral gauche de 21 ans a vécu une belle première titularisation chez les pros. Le Nîmois a été actif sur son côté gauche et a surtout inscrit un but de grande classe à la fin de la première mi-temps.

Partant de son côté gauche, Sainte-Luce a d'abord éliminé facilement Jules Keita avant de pénétrer dans la surface, de passer entre Charles Boli et Cory Sene, et d'ajuster Didier Desprez dans un angle fermé. Une première réalisation chez les professionnels de toute beauté, même si la défense lensoise n'est pas irréprochable sur l'action.

► Le fait du match

À la 42e minute du match, Walid Mesloub réduit le score sur une frappe croisée et les Lensois peuvent croire à un retour dans la rencontre, avant la mi-temps. Mais l'arbitre assistant n'hésite pas et lève son drapeau pour signaler un hors-jeu. Le VAR (vidéo à l'arbitrage) n'étant pas disponible lors des premiers tours de la Coupe de la Ligue, l'arbitre du match Frank Schneider fait confiance à son assistant et indique donc que le but n'est pas valide.

Le problème se situe dans le fait qu'en revoyant les images, Alakouch couvrait le capitaine lensois et le but aurait dû être accordé. À deux buts à un, et après une première mi-temps où les Lensois s'étaient montrés dangereux, l'issue de la rencontre aurait pu être bien différente.

Denis Menetrier @DMenetrier