Coupe de la Ligue - Montpellier élimine Lyon, le PSG prend sa revanche à Strasbourg

Coupe de la Ligue - Montpellier élimine Lyon, le PSG prend sa revanche à Strasbourg

Publié le , modifié le

Avec une équipe totalement remodelée et rajeunie, Lyon a été dompté à Montpellier (4-1), en 8e de finale de la Coupe de la Ligue. En prévision du choc contre Marseille ce week-end, Bruno Génésio avait préféré mettre ses cadres au repos, ce dont a parfaitement profité Souleymane Camara, auteur d'un doublé. A Strasbourg, les Alsaciens n'ont pas réédité leur exploit en championnat face au PSG, qui s'impose (4-2). Ca passe aussi pour Amiens, aux dépens de Tours (2-1). Nice s'est qualifié aux tirs au but (3-2) aux dépens de Lille.

Véritable marathon, ce mois de décembre contraint à faire des choix. Bruno Génésio les a faits. Avec une équipe rajeunie pour ce 8e de finale de Coupe de la Ligue, pour mieux préparer ce que certains appellent "l'Olympico" contre Marseille, son Lyon a été croqué par Montpellier. Malgré l'ouverture du score de Maolida (11e) d'une superbe frappe, l'OL a ensuite sombré sous les coups de boutoir de Souleymane Camara. L'expérimenté attaquant ne perd pas son efficacité face au but malgré les années qui passent. Il s'est donc fendu d'un doublé en cinq minutes (17e, 2e), deux buts qui ont fait basculer définitivement la rencontre. Celui de Sambia (45e), puis le penalty de Berigaud (86e) ont assis ce large succès. Les Montpellierains se trouvent donc en quarts de finale, et Lyon peut désormais se concentrer sur le championnat et l'Europa League. Un match qui na pas plu à l'entraîneur de l'OL: "On a joué vingt minutes, les vingt premières. Ensuite, on a manqué de beaucoup de choses, de présence dans les duels par exemple. On a joué dans les forces de Montpellier, qui est une équipe bien regroupée et difficile à jouer dans cette configuration. On n'avait pas fait l'impasse sur ce match. Je n'avais pas aligné une équipe de coiffeurs, comme j'ai pu le lire ici ou là. Je voulais donner du temps de jeu à ceux qui en avaient moins. Il n'y a pas eu d'impasse de faite. Ça fait désordre."

Paris tourne et gagne

Score pratiquement identique à Strasbourg, mais aux dépens de l'équipe visiteuse. Deux semaines après avoir été la première équipe à faire tomber le PSG sur ce terrain en championnat, les Alsaciens ne sont pas parvenus à rééditer leur exploit. Il faut dire que la réussite, contrairement au match de Ligue 1, ne les a pas accompagnés. Sur un centre de Di Maria, Salmier taclait le ballon dans son propre but dès la 12e minute, alors qu'aucun joueur parisien n'était derrière lui pour le reprendre. Treize minutes après, Angel Di Maria doublait la mise, avec cette fois l'aide du portier Oukidja qui relâchait le ballon devant l'Argentin (25e). Tout semblait bien partie pour Paris, sauf qu'un grain de sable est venu s'insérer dans la machine, en la personne de Jeremy Grimm, le capitaine du RCSA, qui trouvait les filets d'une frappe croisée (36e). Peu désireux de revivre une mésaventure en terre alsacienne, le PSG faisait la différence grâce à son Belge, Thomas Meunier, décisif sur deux débordements et deux offrandes, pour Daniel Alves (62e) et Julian Draxler (78e). En fin de match, Jérémy Blayac réduisait le score (88e), mais la qualification était acquise pour Paris.

Nice et Amiens continuent

Amiens s'est également fait un peu peur en fin de match, lors de la venue de Tours. Koita (16e) et Bourgaud (45e) avaient donné l'avantage, mais Mancini (90e) a réduit le score pour redonner du suspense dans les ultimes secondes de la rencontre. Mais la seule équipe de niveau inférieure présente sur le pré ce soir ne parvenait pas à renverser la formation de L1. Enfin, comme dans le premier match du jour entre Rennes et Marseille, la séance des tirs au but a conclu l'opposition entre Lille et Rennes. Les Lillois avaient ouvert le score par Luiz Araujo (7e), mais Balotelli avait égalisé à l'heure de jeu (59e). De retour dans le but du Gym, Cardinale a sorti deux tentatives dans cet ultime acte, avant que Bissouma ne rate le cadre dans son dernier tir au but. Les Aiglons poursuivent leur chemin.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze