Pierre Gibaud Sochaux VS Monaco CdL 2017
Pierre Gibaud (Sochaux) à la lutte avec Guido Carrillo (Monaco) | SEBASTIEN BOZON / AFP

Coupe de la Ligue: Monaco qualifié pour les demi-finales

Publié le , modifié le

Monaco a obtenu, ce mardi, son billet pour les demi-finales de Coupe de la Ligue en battant Sochaux aux tirs-aux-buts (1-1 puis 3-4 aux t-a-b). Au stade Bonal, l'issue du temps réglementaire, les deux équipes étaient dos-à-dos grâce à des réalisations d'Andriatsima (16e) et de Moutinho (83e).

Sochaux était le dernier représentant de Ligue 2 dans ces quarts de finale de Coupe de la Ligue. Après avoir battu Marseille au tour précédent, les Lionceaux rêvaient de s'offrir le scalp de Monaco. Mais au bout du suspense, leurs espoirs ont été douchés. 

Devant plus de 15.000 spectateurs bravant le froid francomtois, Sochaux démarrait pourtant bien la rencontre en ouvrant le score après seulement un quart d'heure de jeu. Bien servi par Honorat, Andriatsima concluait d’une jolie frappe croisée (1-0 à la 16e). Très en jambe ce soir, Honorat semait la zizanie à plusieurs reprises dans le camp monégasques (21e et 37e). Malheureusement pour les jaunes et bleus, Jemerson s'interposait avec panache. 

Les deux équipes redoublaient d'ardeur mais les occasions de part et d'autres ne trouvaient pas d'issue heureuse. Ainsi, un peu avant la pause, Germain manquait l'égalisation (43e) et Karanovic ratait une belle occasion de faire le break (45e). 

Baisse de régime 

Au retour des vestiaires, Monaco monopolisait le ballon face à une formation francomtoise moins robuste qu'en première période. Les hommes du Rocher voyaient finalement leurs efforts récompensés à la 83e quand Moutinho parvenait à faire céder le verrou sochalien (1-1). Face à des Doubistes qui commençaient à souffrir, Falcao pensait obtenir le but de la victoire mais l'arbitre sifflait un hors-jeu de Carrillo (87e). 

A égalité à l'issue du temps réglementaire, les deux formations devaient en passer par les tirs aux buts pour se départager. Et à ce jeu-là, c'étaient les Monégasques qui avaient le dernier mot (4-3) et décrochaient donc le précieux sésame pour la suite de la compétition. 

Valeureux, les Sochaliens pouvaient, eux, nourrir quelques regrets. Et alors que 2016 avait bien fini (3 victoires), 2017 ne commence pas de la meilleure manière pour les Lionceaux. 

Isabelle Trancoën