Garcia OM
Rudi Garcia espère enchaîner un troisième succès consécutif, en coupe cette fois. | AFP / BERTRAND LANGLOIS

Coupe de la Ligue : Marseille veut l'Europe, Nantes à la relance

Publié le , modifié le

Opposés à Sochaux, les Marseillais doivent gagner pour concrétiser leur ambition de qualification européenne. Dans l'autre match, Nantes affronte Montpellier pour les débuts sur le banc du technicien portugais Segio Conceiçao, qui doit relancer le club.

Marseille, objectif Europe

Rudi Garcia l’a dit, la Coupe de la Ligue est “le chemin le plus court pour gagner un trophée”. L’entraîneur de l’OM espère bien capitaliser et poursuivre la bonne série de son équipe contre les clubs de l’est. Après avoir largement battu Nancy 3-0 puis s’être imposé dans les dernières minutes face à Dijon ce week-end (2-1), Rudi Garcia doit contre Sochaux se donner les moyens de son ambition.

Vu le rythme imposé par le leader niçois et ses poursuivants en tête du championnat, les coupes semblent être le chemin le plus court vers la qualification européenne, devenue l’objectif n°1 après le rachat de l’OM par Franck McCourt. Après avoir écarté Clermont au tour précédent, première victoire de l’ère Garcia, les Marseillais devront disposer d’un autre pensionnaire de Ligue 2.

Favoris, les Phocéens devront faire sans Rod Fanni, suspendu, ni Lassana Diarra, toujours ménagé par l’entraîneur. Ils affronteront à Bonal une équipe de Sochaux qui n’a pas perdu depuis début novembre en Ligue 2. Cinquièmes à égalité de points avec Lens, troisième, les Sochaliens n’ont perdu qu’un seul match à domicile et pourraient poser des problèmes aux joueurs de Rudi Garcia.

Nantes, première pour Conceiçao

A peine arrivé aux commandes de Nantes, le bouillant entraîneur portugais Segio Conçeiçao est déjà face à un match décisif. Le report du match de Ligue 1 contre Caen pour cause de brouillard l’a empêché de voir ses nouveaux joueurs en action, et c’est face à Montepellier, en huitièmes de finale de coupe de la Ligue, que le technicien va entamer son mandat.

Il aura fort à faire. L’ancien entraîneur de Guimaraes arrive à la tête d’un effectif décevant, dont la dernière victoire en Ligue 1 remonte à la mi-octobre. Il a préféré prévenir, il faudra être patient.

"Ce n'est pas en deux-trois jours, une semaine ou deux semaines (que ça marchera), mais on va essayer que l'équipe ait un autre comportement sur le terrain".

"Ce n'est pas en deux-trois jours, une semaine ou deux semaines (que ça marchera), mais on va essayer que l'équipe ait un autre comportement sur le terrain".

Face à Nantes, les Montpelliérains espèrent retrouver de la constance après une semaine sur courant alternatif. Capables d’infliger une claque au PSG une semaine (3-0) avant de sombrer à Lille quelques jours plus tard (2-1), les joueurs de Frederic Hantz pointent à la 13e place du championnat, avec six points d’avance sur leurs adversaires du soir. Ils se déplacent à Nantes sans leurs leaders Morgan Sanson et Ryad Boudebouz, blessés. Sergio Conceiçao et ses joueurs n’ont pas le choix, il faudra être vite au point, pour redresser la barre d’un navire nantais à la dérive.

francetv sport @francetvsport