Coupe de la Ligue : Lyon enfonce Toulouse et file en quarts de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Les joueurs de Lyon célèbrent la victoire contre Toulouse en Coupe de la Ligue
Les joueurs de Lyon célèbrent la victoire contre Toulouse en Coupe de la Ligue | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique Lyonnais emmené par ses remplaçants, a surclassé un Toulouse aux abonnés absents en défense (4-1) ce mercredi en huitième de finale de la Coupe de la Ligue. Les Lyonnais se qualifient pour les quarts de finale alors qu'au contraire, les hommes d'Antoine Kombouaré s'enfoncent un peu plus dans la crise avec une huitième défaite consécutive toutes compétitions confondues.

En Championnat ou en Coupe, les matches s’enchaînent et se ressemblent pour le TFC. Ce mercredi face à Lyon en Coupe de la Ligue, les Toulousains ont pris l'eau. Résultat : 4-1 pour les Lyonnais qui se qualifient pour les quarts de finale. Les hostilités ont très vite commencé, avec l'ouverture du score après moins de deux minutes de jeu, signée Bertrand Traoré. Après une récupération au milieu de terrain, Jean Lucas a servi le Burkinabé côté droit qui a repiqué dans l’axe en dribblant deux défenseurs et ajusté Goicoechea.

Passeur sur le premier but, Jean Lucas a marqué un quart d’heure plus tard. Servi dans l’axe aux 35 mètres, le Brésilien a contrôlé et déclenché une puissante frappe des 30 mètres. Malgré la réduction du score dès le retour des vestiaires signée Kouadio Koné, le TFC n'est jamais parvenu a inquiéter l'OL et a même encaissé deux nouveaux buts : une frappe croisée de Traoré à la 57e, qui s'est offert le doublé et un numéro en solitaire de Martin Terrier dans les arrêts de jeu. 

Toulouse et sa défense inexistants 

Quatre buts encaissés ce mercredi soir et une huitième défaite consécutive toutes compétitions confondues, voilà l'amer constat que peuvent faire Antoine Kombouaré et ses hommes. Face à Lyon, le bloc défensif de Toulouse a une fois de plus laissé transparaître ses lacunes, tant sur le placement qu'au niveau du pressing sur le porteur du ballon. L'exemple de cette passivité, c'est tout simplement le deuxième but des Gones, inscrit par Jean Lucas totalement esseulé dans l'axe, qui a eu tout le temps de contrôler et d'ajuster Goicoechea. 

Il faut dire que la défense du TFC peine à se mettre en place durablement. Depuis plusieurs semaines, Antoine Kombouaré a testé de nombreuses combinaisons, souvent à quatre, parfois à cinq défenseurs. Ce mercredi, la combinaison Diarra, Isimat-Mirin, Moreira et Amian, alignée pour la première fois de la saison, ne s'est pas montrée concluante, loin de là...

Coupe de la Ligue