Le Mans a créé l'exploit face aux Niçois de Patrick Vieira.
Le Mans a créé l'exploit face aux Niçois de Patrick Vieira. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le Mans s'offre l'OGC Nice et file en huitièmes pour son retour en Coupe de la Ligue

Publié le , modifié le

Le Mans crée la première surprise des 16es de finale de la Coupe de la Ligue ! Après un début de match complètement fou, qui a vu les Manceaux mener 3-2 au bout de vingt minutes, les pensionnaires de Ligue 2 ont su conserver leur avance au score et s'offrir les Niçois. Patrick Vieira avait pourtant aligné un onze proche de son équipe-type mais ce sont les Manceaux qui verront les huitièmes.

► Le match : des attaques en feu

Avec la 3e plus mauvaise défense de Ligue 1 et la pire de Ligue 2, les 13 000 spectateurs présents à la MMArena pouvaient s'attendre à des buts. Et ils n'ont pas été déçus, tant les Manceaux et les Niçois ont multiplié les erreurs défensives. Les vingt premières minutes ont été un véritable festival offensif, les deux équipes inscrivant cinq buts. C'est Vincent Créhin qui a ouvert le score dès la première minute de jeu, avec une frappe lointaine qui a trompé le remplaçant de Walter Benitez, Yannis Clementia, fautif sur ce but (1-0). L'attaquant manceau, très en vue ce soir (voir ci-dessous), a ensuite déposé un coup franc sur la tête de Pierre Lemonnier, qui a trompé le gardien niçois pour la deuxième fois de la soirée (13').

À peine une minute plus tard, les hommes de Patrick Vieira sont enfin rentrés dans leur rencontre, Pierre Lees-Melou provoquant un penalty transformé par Wylan Cyprien après une faute d'Hamza Hafidi dans la surface (15'). Dans la foulée, Aboubakary Kanté a profité d'une défense niçoise totalement passive pour redonner deux buts d'avance aux Manceaux (16'). Après quinze minutes de jeu et quatre buts inscrits, il semblait difficile de voir le match devenir encore plus fou. Mais c'était sans compter sur Lees-Melou qui, à la suite d'un bel enchaînement niçois, a déclenché une frappe qui est venue tromper Pierre Patron, le gardien du Mans, après avoir été contrée par Lemonnier (18').

Après cette séquence folle d'une vingtaine de minutes, la rencontre a ensuite perdu en intensité et les deux équipes n'ont pas réussi à inscrire d'autres buts. Patrick Vieira, qui n'a pas pu compter sur Kasper Dolberg, Adam Ounas, Alexis Claude-Maurice ou encore Stanley Nsoki, blessés ou en reprise, a préparé un onze proche de l'équipe qu'il aligne en Ligue 1. Ses joueurs n'ont cependant pas été en mesure de revenir dans la rencontre, ne se procurant que très peu d'occasions en deuxième période (69', 81'). Ce sont même les Manceaux qui auraient pu aggraver le score s'ils n'avaient pas fait preuve de maladresse. Mais Clementia, après son erreur du début de rencontre, a enchaîné les parades face à Ignatius Ganago (33'), Stéphane Diarra (40', 73') et Gessouma Fofana (87').

Les Manceaux, 18e de Ligue 2 et qui retrouvent la Coupe de la Ligue pour la première fois depuis 2012, se qualifient donc pour les huitièmes de finale de la compétition après avoir éliminé Lorient et Orléans au premier et au deuxième tour.

► Le joueur : Vincent Créhin

Le meilleur buteur de l'histoire du Mans a régalé ce soir. Présent depuis 2015 au club, le joueur de 30 ans a vécu la remontée du Mans dans le monde professionnel et peut désormais démontrer son talent aux yeux de tous. Ce soir, l'attaquant a ouvert le score dès la première minute sur une frappe lointaine dont le rebond a trompé le gardien niçois. Dix minutes plus tard, il s'est offert une passe décisive en déposant un coup franc sur la tête de Lemonnier, permettant aux Manceaux de prendre deux buts d'avance sur les Niçois.

L'attaquant a ensuite été hyperactif, se rendant disponible entre les lignes, combinant bien avec ses partenaires et distribuant de très bons ballons avec sa patte gauche. Tous ses coups de pieds arrêtés ont créé le danger dans une défense niçoise en grande difficulté. Créhin aurait même pu s'offrir un doublé à l'heure de jeu mais sa frappe de l'entrée de la surface est passée à quelques centimètres du poteau gauche de Clementia. 

► La réaction : Dante

Dante, le capitaine niçois est apparu marqué à l'issue de la rencontre, alors que les Aiglons concèdent leur quatrième défaite consécutive et n'ont plus gagné depuis six rencontres : "Ça ne se passe pas bien du tout pour nous. Ça ne se passe pas comme on veut. On est conscients de ce qu'on est en train de faire, ou plutôt de ne pas bien faire. On va tout analyser et trouver des solutions."

Denis Menetrier @DMenetrier