Kouakou buteur contre Lorient
Kouakou buteur contre Lorient | AFP

Coupe de la Ligue: Caen passe sans briller face à Lorient

Publié le , modifié le

Plutôt dominé dans le jeu par une valeureuse équipe de Lorient (5e de L2), le Stade Malherbe de Caen (9e de L1) s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue sur la plus minime des marges (1-0). C'est contre le cours du jeu que Kouakou a inscrit le seul but de la rencontre (44e). Les Merlus de Mickaël Landreau auraient sans doute mérité d'égaliser -voire de l'emporter- mais la défense et le réalisme adverses ont fait la petite différence.

Tombeurs de Lens au tour précédent (3-2), les Merlus affrontaient une équipe de Caen évoluant certes dans l’élite, mais restant sur deux défaites de rang en championnat. Privés de surcroît de quelques joueurs clés tels que Bessat, Djiku, Genevois ou encore Mbengue, les Normands ne se trouvaient pas dans une situation si confortable. Et dans un Moustoir loin d’être plein, c’est Lorient qui se procurait la première occasion, Bouanga voyant sa reprise du droit frôler le cadre (11e).

Plus entreprenants, les hommes de Mickaël Landreau se créaient les meilleures opportunités, à l’image d’un coup franc de Cabot qui manquait de peu d’être détourné par un pied breton, mais Samba veillait au grain (30e). Dominé (42% de possession contre 58%), Caen trouvait malgré tout le moyen d’ouvrir le score par Kouakou sur une très belle ouverture de (1-0, 43e).

Lorient tentait bien de recoller au score, Landreau et Patrice Garande procédaient à quelques changements. Les Caennais semblaient se contenter de ce court avantage et musclaient un peu le jeu face à des Merlus qui gardaient à la fois le contrôle du jeu et l’espoir. Comme en première période, Caen pensait doubler la mise contre le cours du jeu grâce à Rodelin (74e), mais finalement, le score en restait là et ce, malgré un poteau sur une "Madjer" de Hamel. Les Lorientais étaient loin d'avoir démérité, mais les Normands tenaient leur qualification.