Jaroslav Plasil félicité par ses coéquipiers dont Diego Rolan (Bordeaux)
Jaroslav Plasil félicité par ses coéquipiers dont Diego Rolan: un Bordeaux heureux | NICOLAS TUCAT / AFP

Coupe de la Ligue : Bordeaux mate Lorient pour aller en demi-finales

Publié le , modifié le

Trois fois vainqueurs de l’épreuve (en 2002, 2007 et 2009), les Girondins de Bordeaux se sont qualifiés pour le dernier carré de l’édition 2016 en disposant du FC Lorient (2-0) grâce à Plasil (44e) et Paye contre son camp (56e). Les Marine et Blanc sont les premiers à accéder aux demi-finales en attendant les autres quarts disputés ce mercredi : Toulouse-Marseille, Guingamp-Lille et PSG-Lyon (sur France Télévisions et francetvsport.fr).

Dans un Matmut Atlantique loin d’être garni (seulement 8 676 spectateurs pour 42 000 places), Bordeaux et Lorient ont livré une prestation honnête pour un quart de finale de Coupe de la Ligue. Le FCGB s’est imposé logiquement en rendant une meilleure copie et en concrétisant sur deux de ses occasions. Invaincus lors de leurs huit derniers matches, qualifiés pour les demi-finales, les Girondins abordent parfaitement 2016 où ils viseront une qualification européenne.

Plasil débloque la situation

Bordeaux dominait copieusement les premières minutes du match. Dès la 4e minute, Poko centrait et trouvait Diego Rolan à hauteur du second poteau : l’Uruguayen loupait totalement sa reprise du gauche. Dans la foulée, Rolan s’offrait un festival côté gauche mais il était contré par Karamoko au moment de tirer. Puis Plasil obligeait Chaigneau à une belle envolée sur un tir lointain (7e).

Lorient réagissait dans la foulée. Paye s’infiltrait dans la surface girondine mais Carrasso s’interposait pour empêcher les Bretons d’ouvrir le score (9e). Puis Jeannot tentait sa chance de loin, sans réussite. Le rythme tombait ensuite mais les Merlus rataient le coche à la 26e minute : sur un corner, Carrasso sortait très mal mais la tête piquée de Touré passait à côté de la cage bordelaise. Puis c’est Adam Ounas qui partait côté droit, repiquait vers le centre s’essayait à une frappe -malheureusement pour les Girondins- non cadrée. 

A la 37e, Rolan ratait une énorme occasion en ne se montrant pas suffisamment prompt pour tromper Chaigneau, vigilant. Trois minutes plus tard, le portier lorientais était de nouveau efficace, cette fois devant Crivelli. Les hommes de Willy Sagnol parvenaient à leurs fins juste avant la pause. Acculés sur leur but, les Bretons se dégageaient un peu en catastrophe : Jaroslav Plasil reprenait sereinement d’un plat du pied des 18 m, et le ballon, détourné par un pied adverse, trompait Chaigneau (1-0, 44e). Le 4e but de la saison pour le Tchèque.

Bordeaux tue le suspense

Dès l’entame de la seconde période, Lorient tentait de revenir à la marque, à l’image de cette frappe non cadrée de Traoré (53e). Mais ce sont les Bordelais qui tuaient le suspense en inscrivant un deuxième but : un corner rentrant tiré par Ounas était malencontreusement dévié par Paye qui marquaient contre son camp malgré la tentative désespérée de Chaigneau pour sauver les siens (2-0, 56e).

N’ayant plus rien à perdre, les joueurs de Sylvain Ripoll partaient à l’assaut du but girondin. Ils manquaient la réduction de l’écart à deux reprises, d’abord sur un tir de Lavigne bien détourné par cap’tain Carrasso, ensuite sur un tir de Fofana contré par Poko (66e). 

Les tentatives de Le Goff (81e) et Guerreiro (82e) n’auront pas davantage de réussite, tout comme l’ultime échec de Jeannot face à Carrasso (89e), Bordeaux gérant assez bien le money time contre des Bretons trop maladroits. Les Girondins, encore en course sur trois tableaux, peuvent s’offrir un beau printemps.