Malcolm Girondins de Bordeaux
. | NICOLAS TUCAT / AFP

Bordeaux a trouvé un sponsor...seulement pour la Coupe de la Ligue

Publié le , modifié le

Les choses avancent doucement du côté de Bordeaux. Le club, qui évolue sans sponsor principal sur son maillot depuis le début de la saison de L1, arborera le nom d'un partenaire lors du match de Coupe de la Ligue face à Chateauroux (Nat) mercredi. Ce sponsors n'apparaîtra que lors des rencontres de cette compétition.

Le sponsor est la société PSI, spécialiste des marchés d'équipement informatique et numérique des collectivités, de l'éducation et des entreprises. Elle parraine déjà l'équipe féminine des Girondins qui évolue en 1re division cette saison. Ce partenariat court donc sur cinq matches maximum (des 16es de finale à la finale éventuelle au stade de France) et ce maillot pourrait s'avérer collector, car porté une seule fois, en cas d'élimination des hommes de Jocelyn Gourvennec mercredi par la Berrichonne de Châteauroux.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Le maillot des Girondins est vierge de sponsor principal depuis la fin de saison dernière et l'arrêt du partenariat avec le constructeur automobile coréen Kia, qui a déboursé entre 2 et 3 millions d'euros par an pendant dix ans pour figurer sur le maillot au scapulaire. Début septembre, le président bordelais Jean-Louis Triaud avait reconnu que l'absence de sponsor principal cette saison était préjudiciable.

"Le partenariat formidable que l'on a eu pendant des années avec Kia se révèle être un léger handicap momentané au terme de ce contrat", avait-il concédé. "Bordeaux est peut-être un peu trop marqué dans l'esprit des gens par ce partenariat donc il faut un peu de temps" (pour en trouver un autre). Le dirigeant avait expliqué que "tout ce qui concerne les budgets communication dans les entreprises sont des décisions prises dans les budgets civils, à partir du mois de janvier, pas en plein été. Mais on a des pistes".

De leur côté, les supporters bordelais se réjouissaient de cette situation, évoquant d'ailleurs les "socios" de l'Athletic Bilbao ou de Barcelone fiers pendant des décennies de voir leurs équipes évoluer avec des maillots vierges de toute publicité.

AFP