Andrea Biyogo Bordeaux Andrea Raggi Monaco
Andrea Biyogo (Bordeaux) déborde Andrea Raggi (Monaco) | NICOLAS TUCAT / AFP

Bordeaux élimine Monaco sans trembler (3-0)

Publié le , modifié le

Bordeaux n'a pas fait de cadeaux à Monaco en huitième de finale de la Coupe de la Ligue (3-0). Les hommes de Willy Sagnol ont disposés des Monégasques sur le score sans appel de 3-0. Les Girondins ont pu compter sur un Adam Ounas étincelant pour faire la différence en première période. Diego Rolan et Henri Saivet complètent la liste des buteurs.

Willy Sagnol devrait demander à jouer Monaco plus souvent. L’entraîneur est invaincu face aux Monégasques (trois victoires, un nul) depuis qu’il a pris les commande de Bordeaux en mai 2014. Ce soir, en 8e de finale de Coupe de la Ligue, Monaco semblait comme immobilisé par le poids de la très jeune malédiction. Bordeaux s’est imposé 3-0 au terme d’un match largement dominé par les Girondins.

Pour jouer le rôle du matador de cette petite corrida : Adam Ounas. Le Bordelais de 19 ans s’est élevé au-dessus des débats en première période. Dès la 14e minute, il tente de planter une première banderille avec une frappe puissante des vingt-cinq mètres. Paul Nardi s’emploie pour repousser la tentative au-dessus de la barre. Ounas parvient à blesser la bête monégasque deux minutes plus tard (16e). Il crochète son vis-à-vis de l’extérieur du pied et ouvre le score d’un poteau rentrant, malgré une glissade à l’entrée de la surface. Sa deuxième période est plus effacée et il doit céder sa place à vingt minutes de la fin, touché physiquement. Entre-temps, Diego Rolan a doublé la mise. L'Uruguayen a profité d'un mauvais ballon à destination de Wallace pour s'offrir un duel face à Paul Nardi. Entretien concluant, le ballon termine au fond des filets (57e). 

Tout au long du match, Monaco n'a pas tenté grand chose pour se relever. Le gardien bordelais Cédric Carrasso a passé une soirée plutôt tranquille. La reprise de Raggi, au retour des vestiaires, a terminé dans le petit filet extérieur gauche (47'). De l'autre côté de la surface, c'est Cavaleiro qui envoie une frappe puissante à côté du montant de Carrasso (80'). Trop peu pour embêter une équipe de Bordeaux pourtant habituée à craquer en fin de match. Henri Saivet pose la cerise sur le gateau bordelais à la 88e. Libre de tout marquage sur un corner, il trompe Nardi d'une tête croisée. 

Bordeaux rejoint Lille, Lorient, Guingamp et Toulouse en quart. Marseille affronte Bourg-en-Bresse en ce moment, Lyon reçoit Troyes pour la dernière au stade Gerland et Saint-Etienne se déplace à Paris pour conclure la soirée. 

La feuille de match :

Buts : Ounas (16'), Rolan (47'), Saivet (88').

Bordeaux : Carrasso – Poko, Guilbert, Yambéré, Contento – Plasil (Traoré, 78e), Saivet – Vada, Ounas (Laborde, 73e), Rolan (Maulin, 84e) – Diabaté.

Monaco : Nardi – Fabinho (Lemar, 60e), Carvalho (Toulalan, 45e), Wallace, Raggi – Bakayoko, Pasalic (Echiejile, 72e) – Cavaleiro, Boschilia, Silva – Mbappe Lottin.