Laurent Blanc
L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Blanc : "ç'a été très difficile"

Publié le , modifié le

Laurent Blanc, "heureux de ce que (son équipe) réalise", s'est aussi montré soulagé par le succès du Paris SG en finale de la Coupe de la Ligue aux dépens de Lyon (2-1) samedi: "on va apprécier cette victoire car le contexte récent était difficile."

Etes-vous soulagé de remporter ce trophée ?
Laurent Blanc
: Une finale c'est toujours un privilège et un honneur de la jouer. Après il faut la gagner. On l'a gagnée. Mais ç'a été très difficile, Lyon a été très  bon en seconde période. J'avais dit aux joueurs qu'ils faisaient une très bonne  saison, mais que, pour qu'on s'en souvienne, il fallait la couronner par des  titres. Là on en a un autre à aller chercher (le championnat, ndlr). On va  quand même apprécier cette victoire, car le contexte récent était difficile.  C'est très bien de voir des visage et des expressions joyeuses, alors qu'il y a  une dizaine de jours ces mêmes visages étaient très tristes".

Cavani a répondu présent avec deux buts...
L B
: "Mais Cavani ne joue pas depuis ce soir ! C'est un buteur, il le restera  toujours. Il a eu une période de doute, il est revenu de blessure, il a dû  gérer son repositionnement... Comment peut-on douter qu'il puisse marquer ?  C'est impossible ! Il fallait être patient, il a apporté la meilleure des  réponses, sur le terrain.

Lyon était amer, s'estimant victime de l'arbitrage...
L B
: "Ils sont perdants, donc déçus. Moi je vois une faute, je suis peut-être  mal placé... Mais je ne vais pas rentrer là-dedans. C'est vrai qu'ils ont fait  une très bonne seconde période. Nous avons fait un match correct jusqu'à la 55e  minute. Sur le but lyonnais il y a des choses à dire. Mais je pense que la  victoire de Paris n'est pas pas imméritée."

Vous sentez-vous renforcé à titre personnel ?
L B
 : "Je ne résonne qu'en terme de collectif. Bien sûr, chacun a son intérêt,  mais ce soir je raisonne collectivement. Ma joie va à tous, le club, ses  supporteurs, les joueurs, les dirigeants, mon staff... Je ne vois pas plus  loin, je suis heureux de ce qu'on réalise. C'est incroyable tout de même !  Avant le match on aurait dit que Lyon faisait une saison extraordinaire et  Paris une saison médiocre. La réalité montre l'inverse."

Vous êtes sur le point de remporter trois des quatre trophées nationaux  (trophée de champions, coupe de la Ligue, L1), ce qui est rare...
L B
: "On ne l'a pas encore fait, mais nous allons chercher ce titre de  champion de France qui est très valorisant car il faut se maintenir au plus  haut niveau. Il faut valider ça, après on fera le bilan. On pourra toujours  faire mieux. Je sais qu'après il faudra briller en Europe, car ça obnubile tout  le monde."

AFP