Auxerre Saint-Etienne Pedretti Battles duel Coupe de la Ligue 2010-2011
Pedretti (Auxerre) et Battles (Saint-Etienne) à la lutte pour le ballon | AFP - Philippe Desmazes

Auxerre dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Auxerre s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en battant logiquement Saint-Etienne (2-0) en Bourgogne. Deux penalties transformés par Pedretti (15e) et Dudka (48e) ont scellé la victoire icaunaise contre des Stéphanois en plein doute. L'AJA peut attendre sereinement le résultat des trois autres quarts de finale qui se tiennent mercredi: Valenciennes-PSG, Montpellier-Lille et Marseille-Monaco.

Devant près de 8 000 spectateurs et devant les caméras de France 4, Auxerre a confirmé ce mardi soir à domicile sa bonne passe actuelle. Relancés en championnat ces dernières semaines, les partenaires de Benoît Pedretti confirment également en coupe avec une belle qualification pour le dernier carré de la Coupe de la Ligue. Contre un Saint-Etienne en manque de réussite (offensive et défensive), les Bourguignons ont bien fait le boulot malgré un début de rencontre poussif. Au quart d'heure de jeu, l'arbitre accordait un penalty aux Auxerrois pour une main anodine mais décollée de Marchal sur un centre venu de la gauche de Contout consécutif à une belle ouverture du remuant Samaritano. Pedretti transformait le penalty malgré la détente de Janot (1-0, 16e). Les Stéphanois réagissaient sur un superbe tir en pivot de Bergessio qui passait de peu à droite de la cage bourguignonne (25e). Dans la foulée, Sako obligeait Riou à effectuer une belle manchette sur un tir surpuissant. Puis Dudka tirait au dessus du but forézien. Le match s'animait clairement. A la demi-heure, Roy Contout semait la panique sur le côté droit de la défense verte, enrhumait Marchal et délivrait un tir fracassant qui rebondissait sur la barre transversale avant de sortir. Saint-Etienne venait d'échapper au pire. L'AJA dominait jusqu'à la pause face à des Verts qui arrivaient difficilement à porter le danger dans la surface adverse. Auxerre regagnait la pause avec un petit but d'avance.

Les Verts brisés juste après la pause

Dès l'entame de la seconde période, les Icaunais doublaient la mise. Débordé, Guilavogui déséquilibrait Contout de la main à l'entrée de la surface contraignant Monsieur Ledentu à siffler un deuxième penalty. Dudka le tirait en force et le ballon filait sous la main de Janot –malheureux- qui était encore parti du bon côté (2-0, 48e). Les hommes de Galtier accusaient le coup. Pour relancer les siens, l'entraîneur de Saint-Etienne remplaçait Guilavogui par N'Daw (55e). Dans la minute suivante, Riou sauvait son équipe en sortant à propos devant Bergessio. A l'heure de jeu, Oliech filait au but mais Marchal commettait une faute: l'arbitre ne bronchait pas alors que le Kenyan semblait vraiment avoir été déséquilibré. A la 78e, Saadi, au point de penalty, décalait parfaitement Rivière sur le côté droit: le tir puissant de l'attaquant forézien trouvait le petit filet du but de Riou. Les Verts venaient de manquer l'occasion de relancer la partie. Les hommes de Jean Fernandez, en net regain de forme cet automne après un été délicat, concluaient en roue libre, en jouant les contres à fond (Chafni puis N'Daw manquaient de réussite en fin de match). Ils ne sont plus qu'à un match du Stade de France et à deux de l'Europe. De quoi envisager sereinement la suite des opérations. Pour Saint-Etienne en revanche, il est grand temps de retrouver les vertus affichées en août et septembre.