Le Valenciennois Aboubakar
L'attaquant de VA Aboubakar | AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER

Valenciennes qualifié en 16e de finale de Copupe de France

Publié le , modifié le

Eliminée ces cinq dernières années dès son entrée en lice, l'équipe de Valenciennes s'est qualifiée pour les 16e de finale de la Coupe de France en allant battre Le Mans (2-0). Nommé en remplacement de Cormier depuis 10 jours, Denis Zanko, le nouvel entraîneur manceau, ne voit pas encore le bout du tunnel avec son équipe qui pointe au 17e rang de Ligue 2. Quevilly (N) passe aux tirs au but (5-4) face à Rennes TA (DH) dans l'autre rencontre du soir des 32e de finale.

A SUIVRE EN DIRECT SAMEDI
BASTIA -  SOCHAUX A 20H20
US CHANTILLY - LILLE A 20H35
SAINT-ETIENNE - BORDEAUX A 20H35
RENNES - NANCY A 20H40
CAEN -  TROYES A 20H40
RED STAR - MARSEILLE A 20H40

Le Mans espérait bien que le changement d'année, et surtout d'entraîneur, allait changer la donne. En proie aux doutes avec une 17e place en Ligue 2 qui condamne l'ancien pensionnaire de Ligue 1 à la lutte pour le maintien, l'équipe mancelle a vu son entraîneur, Vincent Cormier, faire ses valises pendant les fêtes. A sa place, Denis Zanko s'est installé sur le banc, comme il l'avait déjà fait en 1999 pour succéder à Bruno Metsu à Valence juste avant un match de Coupe de France. Bis repetitae au Mans, mais à la MMArena, l'équipe n'est pas parvenue à s'offrir le droit de boire une coupe.

Et c'est d'abord la faute de Nicolas Penneteau, le gardien de but valenciennois, auteur de plusieurs arrêts déterminants en tout début de rencontre. Ces occasions passées, VA a également cru se placer sur le même chemin lorsque Danic voyait son penalty, consécutif à une faute sur Samassa, dévié sur sa barre transversale par Makaridze (40e). Mais au bout du temps additionnel de cette première période, le milieu de terrain valenciennois avait une nouvelle occasion de porter le danger sur le but sarthois. Un coup franc à 30m, sa patte gauche pour Isimat-Mirin, parti dans le dos de la défense, qui déviait de la tête le ballon à 5m du but, et voilà les hommes de Daniel sanchez qui entraient à la pause avec un avantage (1-0). La deuxième période ne faisait qu'accentuer la différence entre le club de Ligue et celui de Ligue 2, et la différence se faisait à l'approche du dernier quart-d'heure. Sur le côté gauche, Aboubakar feintait, dribblait, crochetait pour adresser une frappe du gauche que le pauvre Makaridze, pourtant performant jusque-là, laissait s'échapper (73e, 2-0).

VA démarre bien

Après la victoire sur Lyon (1-0) avant les fêtes en championnat, Valenciennes démarre très bien l'année 2012, prenant sa revanche sur une équipe qui l'avait éliminée à ce même stade de la compétition en 2009-2010. A l'opposé, c'est la première fois que Le Mans est éliminé en 32e de finale de la Coupe de France depuis la saison 2005-2006. A l'époque, c'est Lens, autre équipe du Nord, qui avait éliminé les Manceaux qui doivent maintenant se concentrer sur la Ligue 2 et leur maintien.

Dans l'autre match de la soirée, Quevilly, demi-finaliste de cette épreuve à deux reprises dans son histoire, a beaucoup souffert pour venir à bout de l'équipe qui évolue en Division d'honneur, Rennes Tour d'Auvergne. Tombeurs de Nantes au tour précédent, les Rennais se sont inclinés qu'à l'issue de la séance des tirs au but (5-4), le score de parité (0-0) étant demeuré malgré la prolongation. La formation de National poursuit sa marche dans son épreuve fétiche.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze