PSG OM beckham 022013
Beckham hausse le ton | AFP

Un OM revanchard face à un PSG méfiant

Publié le , modifié le

Tout juste trois jours après leur duel en L1, le Paris-Saint-Germain et l'Olympique de Marseille se retrouvent déjà ce soir (20h50 sur France 3) en huitième de finale de Coupe de France. Si le club parisien s'est imposé dimanche soir (2-0), l'OM a de quoi garder espoir au vu de sa performance. Mais en matière de Coupe, le PSG a souvent triomphé.

RETROUVEZ EN DIRECT LE MATCH PSG - OM SUR FRANCETV SPORT A PARTIR DE 20H50

Jamais deux sans trois défaites ?

Même les plus fervents supporters du PSG version qatari avouaient qu'un match nul n'aurait comme à l'aller (2-2) pas été scandaleux, c'est dire si les Phocéens peuvent nourrir quelques regrets. Trois jours après ce premier affrontement, les hommes d'Elie Baup sont donc conscients que cette équipe est prenable. Mais la question est de savoir si les Marseillais sont capables de remettre le couvert face aux vedettes parisiennes.

Cette saison, le Parc des Princes n'a pas vraiment souri à l'OM qui s'est incliné à trois reprises. La première fois était en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue (2-0), et la deuxième dimanche, sur ce même score. La confiance est donc plus du côté des hommes de Carlo Ancelotti, même si celui-ci devrait légèrement remanier son effectif. Un certain David Beckham devrait d'ailleurs être titularisé pour la première fois, alors que Marco Verratti devra purger un match de suspension. "Il n'y aura pas beaucoup de changements", a d'ailleurs précisé Ancelotti. "Il faut récupérer de l'énergie pour aller chercher une Coupe de France", a-t-il dit.

Baup: "Beckham en pourvoyeur de ballons"

Le constat est le même pour son homologue marseillais, dont l'effectif est resté en région parisienne afin de gérer au mieux ce deuxième choc. "Le fait d'éviter les allers-retours doit nous permettre de mieux récupérer", a indiqué Elie Baup. Et ce dernier aura eu tout le temps de peaufiner son schéma tactique pour ce quatrième rendez-vous de la saison. "Dimanche, le PSG a procédé par attaques rapides. On l’a vu avec Pastore qui cherchait souvent Ibrahimovic. David Beckham a sa place dans ce rôle de pourvoyeur de ballons", a expliqué le coach à la casquette.

"Ils m'ont déjà prévenu, on s'attend à souffrir encore", a prédit Baup. Et Ancelotti a également estimé que ce match ne ressemblerait à celui de dimanche. "Mercredi, ce sera  différent. La possession du ballon n'est pas très importante si tu peux utiliser la contre-attaque. Dimanche, nous devions avoir plus de possession, rater moins de passes. Mais notre match était bon, pas exceptionnel", a commenté le stratège italien. En Coupe de France, même si les rencontres se sont souvent déroulées devant le public parisien, le PSG possède un bilan redoutable, avec sept victoires contre une, et même neuf succès si l'on ajoute les deux duels en Coupe de la Ligue. L'OM reste donc l'outsider.

Romain Bonte