Abou Diaby OM
Abou Diaby, le joueur de l'OM | MAXPPP - FREDERIC SPEICH

Trélissac-OM : Abou Diaby, la fin du tunnel

Publié le , modifié le

Michel a réservé une belle surprise aux supporters de l'OM pour le 8e de finale de Coupe de France contre Trélissac. L'entraîneur espagnol a convoqué pour la première fois de la saison, Abou Diaby. Arrivé cet été en même temps que Lassana Diarra, le grand blessé du football français pourrait jouer ses premières minutes avec l'OM contre les amateurs de CFA. Une reprise en douceur pour un joueur qui peut apporter beaucoup à l'OM. Si son corps le laisse tranquille.

Après Yoann Gourcuff qui a fait sa rentrée avec Rennes il y a quelques semaine, l'autre grand mystère du fooball français est tout proche de retrouver les pelouses. Abou Diaby fait partie du groupe qui a été convoqué pour le match de Coupe de France, contre Trelissac. "J'ai parlé avec lui. Il sait que ce sera dur mais il se sent disponible et est prêt", a indiqué le coach de l'OM lors d'une conférence de presse à la Commanderie. "Mais il  n'est pas encore apte à débuter", prévient Michel. "Je le prends dans le groupe car c'est important moralement pour lui. C'est une manière de récompenser son travail et celui du staff médical". La Provence l'avait annoncé ce mercredi matin, les récentes séances du milieu de terrain étaient "bluffantes". Depuis deux semaines, il participait à l'entraînement collectif "et sans traitement de faveur". Signe que son corps si fragile, qu'il a fallu ménager depuis son arrivée dans le sud de la France cet été, a encaissé sans broncher les efforts quotidiens.

Trélissac, le bon moment?

Cette annonce tombe alors que Michel avait assuré au début du mois de février qu'il "avait besoin de s'entraîner un mois sans s'arrêter". Finalement, il n'aura eu besoin que de deux semaines pour se faire une place dans un effectif olympien qui court après la forme et une constance dans les résultats. Battu au Vélodrome par le PSG dimanche dernier, l'OM joue une partie de sa saison et de son avenir européen - même si tout n'est pas perdu en Ligue 1 puisque l'OM est actuellement à cinq points de la troisième place - avec cette Coupe de France. Contre Trélissac (CFA), l'OM part largement favori et cet adversaire semble idéal pour un retour à la compétition après plus d'un an d'absence. En effet, la dernière apparition de l'international français (16 sélections) en match officiel remonte au 23 novembre 2014 lors d'un match de coupe de la Ligue anglaise avec Arsenal face à Southampton. Son entraîneur, Michel, se défend toutefois d'avoir attendu ce match pour le (re)lancer. "Je n'ai pas tenu compte de cela, ni du fait que ce sera un match dans un grand stade. Il aurait été sur la liste si Nice avait été programmé avant !  C'est parce qu'il m'a dit qu'il se sentait prêt qu'il sera avec nous", a expliqué l'Espagnol.

La même réussite que Diarra?

Arrivé en même temps que Lassana Diarra sur la Canebière, Diaby a vu son coéquipier du milieu de terrain flamber très rapidement et même retrouver l'équipe de France. Lui a rongé son frein et patiemment reconstruit son corps meurtri par les multiples blessures. En neuf saisons chez les Gunners, il avait cumulé 42 blessures. A Marseille, entouré et choyé par un staff médical réputé, il a pris son temps. Pour se consolider et retrouver des sensations. Car en pleine possession de ses moyens, Diaby est énorme. Arsène Wenger, comme Laurent Blanc lorsqu'il était sélectionneur des Bleus ou Didier Deschamps actuellement, ont rêvé de pouvoir compter sur lui sur la durée. Ses qualités techniques, son gabarit et sa capacité de perforation en faisait un des milieux les plus prometteurs de sa génération. A 29 ans, il est à l'aune d'un énième nouveau départ. Plus que Florian Thauvin ou l'attaquant écossais que personne ne connaissait, Steven Fletcher, la bonne recrue du mercato hivernal était peut-être déjà au club cet été. Et Vincent Labrune d'espérer que la deuxième option du pari tenté en juillet dernier connaisse la même réussite que la première. La fin de saison de l'OM en dépend sûrement.