Tombeur de Guingamp, Auxerre retrouve la finale dix ans après

Tombeur de Guingamp, Auxerre retrouve la finale dix ans après

Publié le , modifié le

Opposée à l'En-Avant Guingamp en demi-finale de la Coupe de France, l'AJ Auxerre s'est qualifiée pour sa première finale depuis 2005 à la faveur de sa victoire (1-0) sur les Bretons. Les coéquipiers de Frédéric Sammaritano, le buteur du soir, attendent désormais leur adversaire, le Paris Saint-Germain ou l'AS Saint-Etienne.

C'est en onze ans que l'AJA a remporté ses quatre Coupe de France (1994, 1996, 2003 et 2005). Il aura fallu dix longues années pour que les Bourguignons retrouvent les joies de la finale. En 2005, la bande à Guy Roux avait terrassé Sedan en finale grâce à des buts de Benjani et de Bonaventure Kalou au bout du temps additionnel. Dix ans plus tard, il n'aura fallu qu'un but à Auxerre pour se qualifier pour la finale.

Sammaritano montre la voie

Une réalisation de Frédéric Sammaritano au quart d'heure de jeu. Un but qui vient récompenser une bonne entame des joueurs de Jean-Luc Vannuchi, pensionnaires de Ligue 2. Servi par Diarra, le joueur de poche de l'AJA se défait de Sankoh et trompe Samassa d'une frappe croisée du gauche. Il faut en fait attendre la demi-heure de jeu pour que Gingamp ne réussisse son premier tir cadré de la partie par l'intermédiaire de Mandanne, sans danger pour Léon, parfait tout au long du match.

Une cinquième Coupe dans le viseur

Il faut bien reconnaître que l'En-Avant est peu entreprenant ou peu inspiré. A la 53e, le même Mandanne sollicite le portier bourguignon qui doit cette fois s'employer pour dévier le tir du gauche à bout de portant de l'attaquant guingampais. Sur le contre, Diarra est tout près du break mais il perd son duel avec Samassa. Les Bretons sont dans un temps fort, Giresse oblige une nouvelle fois le portier adverse à une superbe parade (71e). Cette action intervient deux minutes avant l'expulsion pour deux cartons jaunes de Jamel Aït Ben Idir. Réduite à dix, l'AJA fait le dos rond et tient sa qualification. Une qualification si attendue que le public auxerrois a commencé à envahir la pelouse une minute avant la fin du match avant d'aller reprendre sa place puis d'y retourner au coup de sifflet final. Reste maintenant à savoir qui de Paris ou de Saint-Etienne tentera d'empêcher Auxerre de remporter la cinquième Coupe de France de son histoire.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot