Aubameyang Saint-Etienne tir 022013
Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne) tente sa chance | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Saint-Etienne taille la route en Coupe

Publié le , modifié le

Rien ne résiste à Saint-Etienne en ce début d'année 2013. Invaincu depuis le 1er janvier, l'ASSE a poursuivi en Coupe de France en battant Lille 3-2 et s'est qualifié pour les quarts de finale. Portés par un Bodmer étincelant, les Verts ont fait la différence grâce à Chedjou (csc), Aubameyang et Brandao. Le Losc avait ouvert le score par Basa mais n'a jamais pu rivaliser avec les hommes de Christophe Galtier.

Est-ce l'année des Coupes pour Saint-Etienne, toujours en course sur les deux tableaux nationaux et en chasse d'une 3e place en Ligue 1 ? Lille est l'un des témoins "privilégiés" de ce revival stéphanois. Début janvier, les Foréziens avaient copieusement dominé la demi-finale de la Coupe de la Ligue mais la délivrance n'était arrivée qu'au terme des tirs au but (0-0, 7 t.a.b à 6). Pour ce remake, le scénario était plus limpide. La différence tient notamment à un homme : Mathieu Bodmer. Ultime recrue du mercato (prêté par le PSG le 31 janvier, ndlr), le néo-stéphanois a fait basculer le match à lui seul. Il n'a pas eu besoin de marquer, ses passes lumineuses ont suffi à renvoyer les Dogues dans le Nord à broyer du noir.

Lille contre le cours du jeu

C'est pourtant Lille qui avait ouvert le score sur un coup-franc de Payet déposé sur la tête de Basa. Complètement seul, le Nordiste n'avait qu'à mettre le ballon hors de portée de Ruffier (0-1, 34e). Ce but était arrivé contre le cours du jeu. Depuis près d'une demi-heure, l'ASSE harcelait son adversaire mais manquait de précision sur les caviars de Bodmer (11e, 13e, 42e). Elle allait venir très vite. Sur corner de Lille, les Verts se projetaient très vite devant. Lancé à gauche, Aubameyang centrait pour Hamouma mais sa reprise heurtait le poteau d'Elana (38e). L'égalisation était inluctable. Juste avant la mi-temps, un nouvel éclair de Bodmer envoyait Aubameyang plein axe. Sous la pression, Elana dégageait sur …Chedjou. Et le ballon venait mourir dans le but lillois (1-1, 44e). Logiquement revenu au score, restait à enfoncer le clou pour Sainté.

On a retrouvé Bodmer !

Moins de cinq minutes après la reprise, Bodmer et Aubameyang jouaient un incroyable numéro de duettistes. Une-deux, talonnade puis passe décisive de Bodmer pour le goléador gabonais. Sa reprise, légèrement déviée par Rozehnal, trompait Elana (2-1, 50e). Lille n'avait pas le temps de souffler car dans ce gros temps fort stéphanois, Zouma trouvait le poteau sur corner (52e). Avant de céder sa place, Bodmer avait lui aussi l'occasion d'inscrire son but mais sa tête était parfaitement sauvée par Elana tandis que le tir d'Hamouma était repoussé par Basa devant son but (67e). Bodmer et Hamouma sortaient. Coaching gagnant de Galtier. Tout frais et tranchants, Cohade servait Brandao d'un bel extérieur du pied. Malgré son "grand âge", le Brésilien devançait Marvin Martin en vitesse, évitait la sortie d'Elana et marquait dans un angle très fermé (3-1, 75e). Du grand art. Avec deux buts d'avance, les Verts reculaient et se faisait punir presque immédiatement. Malgré une glissade, Payet obligeait Ruffier à détourner sa frappe sur Kalou qui marquait de près (3-2, 82e). Le Chaudron tremblait mais la défense stéphanoise tenait bon son billet pour les quarts. Malheureux les années précédentes, la Coupe n'en finit plus de booster les Verts. Jusqu'à où ?

Résultats des 8e de finale

Mardi
Sochaux (D1) - Troyes (D1) 1 - 2
Evian/Thonon (D1)  - Le Havre (D2) 3 - 1
Saint-Etienne (D1) - Lille (D1) 3 - 2
   
Mercredi
(17h00) Lorient (D1) - Brest (D1)
(18h45) Raon-l'Etape (CFA) - Bordeaux (D1)
(19h00) Vénissieux (CFA2) - Nancy (D1)
(20h55) Paris SG (D1) - Marseille (D1)

Jeudi
(20h50) Lens (D2) - Epinal (Nat)