Coupe de France : Les supporters des Verts, en accord avec le club, boycotteront la finale de Coupe de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Supporters de Saint-Etienne finale CDL Stade de France 2013
En 2013, lors de la finale de la Coupe de la Ligue, une marée verte avait envahi le Stade de France. | JEAN MARIE HERVIO / DPPI media / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Comme pressenti, il n'y aura pas de supporters stéphanois lors de la finale de Coupe de France opposant l'AS Saint-Etienne au Paris Saint-Germain le vendredi 24 juillet. Une décision qui a été prise communément entre les groupes de supporters des Verts et les dirigeants du club.

Le Peuple Vert n'envahira pas le Stade de France comme en 2013. Il y a sept ans, à l'occasion de la finale de Coupe de la Ligue entre Saint-Etienne et le Stade Rennais, plus de 50 000 supporters stéphanois avaient déferlé sur Saint-Denis. Encore plus sur Paris. Cette année, alors que l'ASSE retrouvait la finale de Coupe de France pour la première fois depuis celle de 1982 (perdue contre le PSG, ndlr), il n'y aura pas le moindre fan des Verts dans les tribunes du Stade de France, théâtre de la finale repoussée à cause de la pandémie de Covid-19 au vendredi 24 juillet (21h). 

Une décision des supporters... et du club !

Ce mercredi, une réunion s'est tenue pour prendre une décision définitive. Selon des informations de nos confrères de France Bleu, supporters et dirigeants du club n'ont pas eu beaucoup de mal pour s'entendre puisque toutes les parties sont tombées d'accord pour boycotter la finale. Il n'y aura donc aucun supporter stéphanois parmi les 5000 spectateurs prévus, au maximum, dans le Stade de France. Même pour Claude Puel, le manager général des Verts, en conférence de presse ce jeudi après-midi, cette décision semble tout à fait compréhensible : "Une finale avec 5000 personnes ? Tout compris, ça va très vite. C'est sans supporter pour moi." En 2013, pour la finale de Coupe de la Ligue, près de 450 000 demandes de places avaient été formulées du côté de Saint-Etienne. Pour cette année, il n'y en aura aucune.