Rouen Ajaccio 05012013
Les joueurs de Rouen à la fête | AFP

Résultats des 32e de finale de la Coupe de France

Publié le , modifié le

Après une première surprise avec l'élimination du Mans, club de L2, par le club Poiré-sur-Vie (National) 2-1, deux clubs de l'élite sont tombés. Ajaccio a été sorti par Rouen (N) 1-1 a.p.; 2 t.a.b à 3, et Reims s'est incliné 1-0 contre Plabennec (CFA). Lille a fait de son côté respecter la logique en prenant le dessus sur Nîmes (L2) 3-2.

L'année 2013 commence donc bien mal pour le nouvel entraîneur d'Ajaccio  Albert Emon. Et Plabennec (4e division), qui avait atteint les 8e de finale de  la Coupe de France en 2010, a écrit une nouvelle page de son histoire dans la  compétition en éliminant le promu Reims. "Les joueurs ont été sérieux et  ont appliqué les consignes, a souligné l'entraîneur de Plabennec, Franck Kerdilès. (...) On a rarement été mis en danger sur coups de  pieds arrêtés, ce qui est une bonne chose. Et on a réussi à tenir sur la fin  avec l'appui de notre public qui a été déterminant. Il y a pas mal de nouveaux  joueurs dans ce groupe, des jeunes, il faut croire que le message des anciens  (présents lors de l'épopée de 2010, ndlr) est passé. Dans la semaine, j'ai  senti les joueurs concernés et pas stressés, ils ont su reproduire ça sur le  terrain. Ils n'ont pas paniqué", a-t-il résumé.

Ajaccio et Reims sont les premiers pensionnaires d'élite à  terre, alors que neuf clubs de L1 étaient engagés samedi dans cette  compétition. Evian a bien failli les rejoindre et a souffert, devant passer par la  loterie des tirs au but (1-1 a.p., 5 t.a.b à 3) pour venir à bout d'Amiens  (CFA, 4e division). La victoire de Nancy mettra forcément du baume au coeur des supporters de  l'ASNL, lanterne rouge de L1 qui a vécu une trêve hivernale rythmée par les  rumeurs de départ de l'entraîneur Jean Fernandez, finalement toujours en poste,  mais qui refuse de parler de sa situation.

Le PSG sans "Ibra" ni Lucas

Lille, qui a perdu cet hiver deux joueurs majeurs, son gardien Landreau au  terme d'un surprenant divorce et Debuchy parti à Newcastle, a de son côté tenu  son rang en éliminant 3 à 2 Nîmes (L2). Mais le LOSC, qui menait 3 à 0, s'est  donné un peu de stress en fin de rencontre.
D'autres clubs de L1 se sont qualifiés sur des scores plus modestes, comme  Toulouse contre Boulogne (Nat), Sochaux contre Thaon (CFA2), Troyes contre  Montceau (CFA, 3e division), tous sur le score de 1 à 0. Lille reçoit Nîmes  (L2) (le match a débuté à 20h45). Les 11 autres équipes de L1 entreront en lice dimanche pour 10 d'entre  elles, Valenciennes étant le dernier à jouer lundi soir contre Istres (L2).

Dimanche, Montpellier, champion de France en titre, affrontera  Bourg-Péronnas (Nat) à un horaire inhabituel (coup d'envoi midi). Les autres matches très attendus sont ceux du trio "PLM", Paris SG, Lyon,  Marseille, actuellement en tête de la L1. Lyon se déplacera face à Epinal (Nat), Marseille accueillera Guingamp (L2)  et l'affiche principale se déroulera à Calais entre Arras (CFA2) et le PSG. Les joueurs d'Arras seront peut-être un peu déçus: Carlo Ancelotti a décidé  de se passer de Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et de sa nouvelle perle, le  Brésilien Lucas. Le tirage au sort des 16e de finale aura lieu dimanche soir.

RESULTATS ET DIRECTS COMMENTES

AFP