Reims coule à Chambly

Reims coule à Chambly

Publié le , modifié le

Le Stade de Reims, 17e de Ligue 1, n'a pas retrouvé le sourire grâce à la Coupe de France. Dès son entrée en lice en 32e de finale, sur le terrain de Chambly, qui évolue en National, l'équipe champenoise a explosé (4-1), ne réduisant le score que sur un penalty transformé par De Preville à la 90e minute. Cette élimination est un coup de plus sur la tête des hommes d'Olivier Guegan, qui n'ont gagné qu'un seul match depuis le début du mois d'octobre. C'est la première équipe de L1 à être éliminée de la compétition.

La Coupe est propice aux surprises. Les Rémois auraient aimé être à l'origine d'une surprise, à savoir conquérir une victoire. Car depuis le début du mois d'octobre, cela ne leur est arrivé qu'une seule fois, le 2 décembre dernier à Guingamp (2-1). Sur les treize derniers matches, ils ont encaissé 24 buts, pour n'en marquer que 10. Le déplacement dans l'Oise, à Chambly, pensionnaire de National, n'a pas inversé la tendance. Pire encore, la messe était dite dès la première période. Avec un triplé de Louisy-Daniel (5e, 9e, 43e), les supporteurs du stade des Marais avaient déjà presque leur billet pour soutenir leurs joueurs en 16e de finale. Un but de Touati à l'entame de la 2e période (49e) n'a fait qu'enfoncer un clou que le penalty transformé par De Préville à la 90e n'a jamais retiré.

Le joueur de Chambly, Louisy-Daniel, bourreau du Stade de Reims
Le joueur de Chambly, Louisy-Daniel, bourreau du Stade de Reims

C'est un sacré coup dur pour le Stade de Reims, qui s'enfonce peu à peu dans une crise profonde. Qui aurait pu imaginer cette lente agonie des Rémois quand, lors des deux premières journées du championnat, ils s'étaient imposés coup sur coup à Bordeaux (2-1) puis à domicile contre Marseille (1-0), et qu'il avaient ensuite obtenu le nul (1-1) à domicile contre le PSG à la mi-septembre. Seulement depuis le mois d'octobre, rien ne va plus. Depuis leur 4e victoire de la saison (à domicile contre Lille 1-0), les joueurs d'Olivier Guégan font du sur-place. Après une série de 7 défaites consécutives (toutes compétitions confondues), l'équipe pensait avoir remis de l'ordre dans la maison avec un nul contre Rennes (2-2) le 28 novembre, une victoire à Guingamp (2-1), puis deux nuls (1-1) contre Troyes et Nice dans leur antre. Cette élimination en forme de gifle montre que cela n'est pas le cas.

Néanmoins, ce revers pourrait presque représenter une chance pour le club. Désormais éliminé de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France, le Stade de Reims ne va s'occuper que du championnat, où sa 17e place, avec deux points d'avance sur le premier relégable, Guingamp, ne lui assure rien. Bien évidemment, dans ce championnat si serré, Olivier Guégan peut aussi regarder au-dessus de lui, et constater qu'il n'a que quatre points de retard sur le 10e, l'OM. Il faudra, pour cela, se remettre de cette terrible claque.

Vidéo: Le résumé du début des 32e de finale

Résultats des 32e de finale

GFC Ajaccio (L1) - US St-Marienne (DH) 2-0
Blanc-Mesnil (DH) - Nantes (L1) 0-2
Avranches (N) - St-Malo (CFA) 1-1 St Malo qualifié par 3 tirs au but à 1
Concarneau (CFA) - TA Rennes (CFA2) 3-0
Villefranche (CFA) - US Sarre-Union (CFA) 1-2
Chambly (N) - Reims (L1) 4-1
Entente Sannois-St-Gratien (CFA) - Toulouse (L1) 0-5
Dunkerque (N) - Troyes (L1) 3-4 (a.p.)
Racing Besançon (CFA2) - Angers (L1) 1-3
Pagny-sur-Moselle (CFA2) - Sochaux (L2) 0-2
Mantois 78 (CFA) - Stade Briochin (CFA2) 2-0
US Granville (CFA2) - Laval (L2) 2-1
AS Moulins (CFA) - Niort (L2) 1-2
Toulouse Rodeo (CFA) - Stade Montois (CFA) 0-1
Sedan (N) - Bastia (L1) 0-2

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze