Quevilly
La joie des joueurs de Quevilly | PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Quelles seront les surprises de la Coupe ?

Publié le , modifié le

Alors que la Coupe de France aborde le vif du sujet avec les 32e de finale et l'entrée en lice des clubs de L1, la question revient comme chaque année. Y aura-t-il une victime de marque, et un Petit Poucet qui sortira de anonymat ? Les jeux sont ouverts, même si, au final, le grand favori reste encore le PSG.

On se souvient de Quevilly, battu en finale par Lyon en 2012 mais aussi du parcours de Chambéry en 2011, qui prit fin en quarts de finale, celui de Carquefou en 2008, qui après avoir éliminé l'OM chuta en 1/4 également face au PSG, ainsi que de l'épopée de Calais, battu en finale au Stade de France dans les arrêts de jeu par Nantes.

La coupe de France offre chaque année son lot de surprises même si cette année encore, le tirage paraît difficile pour les petits. Mais qui sait, le Blanc-Mesnil, équipe de DH, sortira-t-elle le FC.Nantes sur la pelouse du Stade Bauer qui a souvent réussi au Red Star ? 

Certaines équipes en souffrance en L1 peuvent aussi avoir quelques inquiétudes à l'image de Montpellier qui se déplace à Epernay, ou la voisine champenoise de celle-ci Reims en déplacement à Chambly, équipe de National. Sont également en danger les équipes de la zone rouge davantage focalisées sur le championnat, comme Troyes en déplacement à Dunkerque, Guingamp à Chantilly, et Toulouse à Sannois-Saint-Gratien. Dans ces cas-là, les équipes de catégories inférieures ont peut-être un bon coup à jouer.  

Christian Grégoire