Angel Di Maria
Angel Di Maria et les Parisiens seront-ils remis des efforts déployés à Marseille? | JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media

PSG-OL : Paris, les jambes à Lyon et la tête à Chelsea

Publié le , modifié le

Le sommet des 8e de finale de Coupe de France entre l’OL et le PSG, ce mercredi (20h55, en direct sur France 3, francetvsport.fr et ses applications), n’aura pas la même saveur pour les deux équipes. Pour les Rhodaniens, il s’agira de créer un exploit retentissant en faisant tomber une formation qui n’a toujours pas perdu contre un adversaire français cette saison. Les joueurs de la capitale, eux, chercheront d’abord à éviter les pépins physiques avant le rendez-vous de Ligue des champions contre Chelsea, mardi prochain.

SUIVEZ EN DIRECT SUR FRANCE 3 ET FRANCETVSPORT LE MATCH PSG - LYON (20H50)

Au PSG, l’infirmerie se vide doucement. Marco Verrati (pubis) s’apprête à reprendre une activité physique sur le terrain, Gregory Van der Wiel (appendicite) va mieux, Javier Pastore (mollet) a de meilleures sensations, David Luiz (cuisse) a mal mais s’entraîne normalement, la blessure de Blaise Matuidi (adducteurs) est sans gravité… Mais il ne faut pas s’attendre pour autant à voir l’un de ces joueurs diminués affronter l’OL ce mercredi soir, en 8e de finale de Coupe de France. Comme depuis la reprise, Laurent Blanc va profiter de la profondeur de son effectif pour jongler avec les blessures, et arriver dans les meilleures conditions au jour J – c'est-à-dire Chelsea, mardi prochain.

55 points sur 57 possibles

"Les échéances européennes arrivent et ce qui m’intéresse, c’est d’être prêt à ce moment-là, a martelé Laurent Blanc mardi en conférence de presse. Inconsciemment, on se protège pour ces matches-là, et la bonne nouvelle, c’est qu’on arrive à nous protéger en gagnant." Ou plutôt en écrasant le Championnat, où Paris a remporté 55 points sur 57 possibles lors des 19 dernières journées, tout en parvenant à se qualifier pour la finale de la Coupe de la Ligue. Le rythme effréné des compétitions énerve toujours l’entraîneur parisien, qui s’agace de n’avoir que deux jours et demi à sa disposition (Paris affronte Lille samedi en Championnat) pour préparer le choc face aux Blues.

"Je n’ai qu’une crainte, ou plutôt une certitude : on aurait dû avoir sept jours pour préparer ce match. Ces rencontres de Champions League importants méritent davantage de temps. Le spectacle en serait meilleur, tout le monde serait gagnant", a rappelé Blanc. Car s’il dispose d’un banc suffisamment étoffé pour proposer plusieurs onze de départ performants, le jeu parisien s’en fait tout de même ressentir. "Quand tu changes trop de joueurs dans ton équipe, c’est normal que tu perdes du liant dans le jeu. Ce qui m’intéresse, c’est de préserver les joueurs. Ce qu’on fait au niveau de la gestion de l’effectif, on le fait par obligation."

"Notre match référence, c'est notre seule défaite"

A peine remis de leurs efforts à Marseille dimanche, et face à des Lyonnais ragaillardis par leur magnifique semaine (deux victoires 3-0, contre Bordeaux et Angers), le PSG va faire face ce mercredi à un défi de taille. D’autant que l’OL a beaucoup progressé depuis la claque (5-1) subie mi-décembre. "Ils avaient été très bons au Parc des Princes en janvier (2-1 pour Paris, ndlr), avec beaucoup d’ambition dans le jeu, note Blanc. C’est une équipe assez performante en ce moment, et qui sera très motivée." Ce soir, les Gones sont condamnés à l’exploit, face à un club qui n’a plus perdu depuis le 3 novembre (0-1 contre le Real Madrid). La seule défaite du PSG cette saison. "Notre match référence", sourit Blanc.

Les autres matchs : Mercredi (19h00)
Sarre-Union (CFA) - Lorient
Bordeaux - Nantes
Troyes - Saint-Etienne

Vidéo : Pour Sarre Union, la Coupe c'est du bonus