Edinson Cavani (PSG-Nantes)
Edinson Cavani (PSG) | LOIC VENANCE / AFP

PSG-Nantes: Paris à l'économie

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain n'a eu aucun mal, malgré une équipe remaniée, à se défaire du FC Nantes au stade des 8es de finale de Coupe de France. Les Parisiens se sont imposés 2-0 grâce à des réalisations de joueurs pas forcément très en confiance, Edinson Cavani d'abord puis Yohan Cabaye ensuite. Le PSG est toujours qualifié dans les quatre compétitions qu'il dispute cette saison.

Le suspense n'a pas tenu bien longtemps sur la pelouse du Parc des Princes ce mercredi soir. A peine 20 minutes. Le temps que Bahebeck oblige Dupé à un bel arrêt au sol et qu'Edinson Cavani ne dévie un coup-franc frappé directement par David Luiz (20e). L'Uruguayen, aligné au centre de l'attaque en l'absence d'Ibrahimovic, a pu se réconcilier avec un Parc pas toujours très tendre avec lui. Ce 8e de finale de Coupe de France a d'ailleurs été l'occasion pour Laurent Blanc de relancer des joueurs en manque de temps jeu et de confiance comme Van der Wiel, Rabiot, Digne ou encore Cabaye. Ce dernier est d'ailleurs l'auteur du second but parisien, celui du break, Avec cette victoire, Paris confirme que malgré un jeu parfois ennuyeux, il est toujours en lice sur tous les fronts.

Cavani marque sans Zlatan

De ce match, Laurent Blanc ne pourra pas retenir grand chose, en tout cas dans le jeu. Il sera sans doute satisfait de l'ouverture du score d'Edinson Cavani. Aligné en position axial, l'ancien Napolitain n'a pas raté d'occasions de but, pour une fois. Il a même marqué un but plein de malice. Sur un coup-franc lointain de David luiz, Cavani profite d'un marquage laxiste de la défense nantaise pour dévier de la tête dans les six mètres. 

La défense nantaise n'est d'ailleurs pas dans un grand soir. Sur le deuxième but parisien, c'est encore le cas. Sur un centre à priori sans danger, Maxime Dupé repousse des poings... dans les pieds de Yohan Cabaye. Le milieu de terrain du PSG reprend instantanément et porte le score à 2-0. Paris n'avait pas besoin de ça mais accepte l'offrande.  

Heureusement que Nantes a offert les buts au PSG car de la 34e minute à la fin de la partie, les hommes de Laurent Blanc ne se créent tout simplement plus d'occasion de but. Pas mis en danger par les Nantais, les joueurs de la capitale jouent à leur main. Dans un Parc où ce sont les visiteurs qui font le plus de bruit, Paris se met au diapason. Comme souvent ces derniers temps, le PSG n'a pas brillé mais sort vainqueur. Paris est qualifié dans toutes les compétitions et c'est bien là l'essentiel.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot