PSG Jallet frappe 09 2010
Le PSG, tenant du titre de la Coupe de France | AFP - Franck Fife

PSG-Lens et Caen-Lyon en Coupe

Publié le , modifié le

Le tirage au sort des 32e de finale de la Coupe de France a débouché lundi sur deux oppositions directes en formations de L1: PSG-Lens et Caen-Lyon. Également au programme, un duel breton entre Lorient et Vannes, les déplacements de Montpellier à Reims, de Valenciennes à Angers et de Sedan à Arles-Avignon, et la rencontre entre Saint-Étienne et Clermont. L'équipe surprise de L2, Evian-Thonon-Gaillard recevra Marseille.

Deux oppositions directes, cela n'est pas trop mal payé pour les équipes de L1, qui faisaient leur entrée dans la compétition.
Ces deux matches entre formations de l'élite ne sont pas anodines. Paris SG-Lens, est sans aucun doute match qui sent le soufre après le triste épisode de la banderole anti-Ch'tis déployée le 29 mars 2008 lors de la finale de la Coupe de la Ligue.  Outre Paris SG-Lens, la seule autre affiche entre équipes de L1 est Caen-Lyon, qui a a rappelé de mauvais souvenirs aux Rhodaniens qui avaient subi en Basse-Normandie une défaite inattendue en championnat.

Le programme des 32e de finale

Caen (L1) - Lyon (L1)
Toulouse (L1) - Paris FC (Nat)
Agen (CFA2) - Poitiers (CFA2)
Bordeaux (L1) - Rouen (Nat)
Trélissac (CFA2) - US Quevillaise (CFA)
US Chauvigny (DH) - Le Mans (L2)
Nantes (L2) - Cognac (CFA2)
Angers (L2) - Valenciennes (L1)
Laval (L2) ou Créteil (Nat) - Nice (L1)
Issy-les-Moulineaux (DH) - Brest (L1)
Avranches (CFA) - Vendée Fontenay Foot (CFA)
Boulogne-sur-Mer (L2) - Amiens (Nat)
Montagnarde (CFA2) - Jeanne D'Arc Drancy (CFA)
AS Cherbourg (CFA) - Le Poiré-sur-Vie (CFA)
Paris SG (L1) - Lens (L1)
Lorient (L1) - Vannes (L2)
Reims (L2) - Montpellier (L1)
Arles Avignon (L1) - Sedan (L2) 
Poissy (CFA) - Strasbourg (Nat) 
Forbach (CFA2) - Lille (L1)   
Raon l'Etape (CFA) - Sezanne (DH)  
Wasquehal (CFA2) - Auxerre (L1)  
Troyes (L2) - Metz (L2) ou Entente Sannois Saint-Gratien (CFA)    
Jarville (CFA2) - Sochaux (L1)     
Rennes (L1) - Cannes (Nat) 
Martigues (CFA) - US Cheminots (DH)    
Saint-Etienne (L1) - Clermont (L2)    
Chambéry (CFA2) - Monaco (L1)
Vaulx-en-Velin (DH) - Jura Sud Foot (CFA) ou Firminy (DH)  
 Nîmes (L2) ou Istres (L2) - Fréjus Saint-Raphaël (Nat)   
Evian Thonon Gaillard (L2) - Marseille (L1)        Aurillac (CFA) - Nancy (L1)

Déclarations

Alain Roche (chargé du recrutement pour le Paris SG (L1), tenant du trophée, opposé à Lens (L1): "Cela va être extrêmement difficile, même si on a la chance de jouer le match à domicile. Même s'ils ne sont pas bien actuellement, la Coupe est une épreuve différente où on a rien à perdre, mais tout à gagner. On doit faire honneur à cette compétition puisqu'on est tenant du titre. A nous de continuer sur notre série actuelle. Méfiance quoi qu'il arrive. (sur le match avec la banderole anti-Chtis). Ca, c'est derrière nous, on ne va pas ressasser le passé, il y a eu d'autres matches depuis. On y a avec beaucoup de motivation."

Gervais Martel (président du RC Lens, L1, opposé au Paris SG, L1): "C'est un tirage qui est à l'image de ce qui nous est habituellement proposé dans les coupes nationales. Malheureusement, cela reste dans la même lignée: un match à l'extérieur, extrêmement difficile bien évidemment puisqu'il s'agit d'une équipe de haut de tableau. Maintenant, personnellement - et j'espère que c'est aussi le cas de mes joueurs - j'ai d'abord en tête notre match face à Caen, samedi. Pour la Coupe de France, on verra cela en janvier. Il y a des priorités du moment, et ce match à Paris en sera une en son temps, mais la priorité du moment, c'est de battre Caen, et rien d'autre".
      
Jean-Louis Triaud (président de Bordeaux (L1) opposé à Rouen (Nat): "On va pouvoir comparer les façades du XVIIIe de nos deux villes. Rouen, on ne connaît pas trop. C'est l'inconnue, mais on découvrira. Je crois qu'on ne les a pas rencontrés ces dernières années. C'est une chance pour eux puisqu'on est régulièrement battu par des équipes réputées inférieures. On est heureux d'être déjà qualifiés pour les 32e de finale (sourires). On a l'avantage de recevoir, mais en général on est les spécialistes des éliminations surprises, donc on fera attention. Si je me fie aux derniers résultats, c'est embêtant car on risque d'avoir des prolongations puisqu'on est spécialiste des matches nuls en ce moment. Comme cela peut se jouer sur quatre jours, nous, cela nous arrangerait de jouer le lundi, cela nous donnerait un jour de reprise en plus".
      
Corentin Martins (directeur sportif de Brest (L1) opposé à Issy-les-Moulineaux (DH): "C'est le genre de match qui se joue beaucoup sur la motivation. C'est un rapport de volonté entre deux équipes. C'est sûr que c'est toujours un peu plus difficile de se motiver pour ce genre de rencontre. Il faudra donc surtout éviter de tomber dans ce piège, et être au maximum pour espérer passer."
      
Alain Casanova (entraîneur de Toulouse (L1) opposé au Paris FC (Nat): "Le Paris FC est une équipe de très bon niveau en National. On va les prendre au sérieux et on va bien les observer pour ne pas avoir de surprises. On déjà content de jouer à domicile. J'ai un souvenir diffus de cette rencontre de janvier 2008 (le TFC avait été éliminé en 32e, au même endroit, par le même adversaire 1-2, Casanova était l'adjoint de Baup). Ce tour paraissait à notre portée mais on l'a laissé échapper."Didier Deschamps (entraîneur de Marseille, L1, opposé à Evian Thonon Gaillard, L2): "Je suis tout d'abord heureux de retrouver un ancien coéquipier olympien (Bernard Casoni, entraîneur d'Evian-Thonon). J'espère que les conditions météorologiques seront réunies à cette période de l'année dans cette région pour que le match puisse se tenir convenablement. D'autant que cette rencontre, de reprise, se situe à quelques jours d'un rendez-vous important (OM-Bordeaux, le 15 janvier, ndlr)".
      
Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient, L1, opposé à Vannes, L2): "C'est un tirage sympa. S'il s'était agi d'une autre équipe de Ligue 2 à domicile, il y aurait peut-être eu un peu moins de danger. Mais le fait que ce soit un derby rajoute du piment à la confrontation. Je suis satisfait de recevoir même si, en allant à Vannes, on aurait eu l'assurance de pouvoir jouer sur une pelouse très correcte."
      
Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes, L1, opposé à Cannes, Nat): "Ce tirage est une satisfaction surtout par le fait de jouer à domicile. Après, c'est la Coupe de France et en face, une bonne équipe de National".
      
Alexandre Lacombe (président de Sochaux, L1, opposé à Jarville CFA2): "Ca aurait été sympa de tirer Strasbourg car on a beaucoup de supporters en Alsace.
Aller jouer à Jarville, c'est toujours un match piège. Ce sera un match compliqué. S'ils sont arrivés jusqu'en 32e de finale, c'est qu'ils sont sur une belle dynamique. Mais de toute façon, il faudra éliminer les petits et battre les gros. On s'est fait sortir de la Coupe de la Ligue par Bastia, donc la Coupe
de France on va la jouer à fond".
      
Eric Roy (entraîneur de Nice, L1, opposé à Laval, L2, ou Créteil, Nat): "Nous avions envie de jouer chez nous, au Ray. Une fois encore, le tirage au sort nous l'a refusé. Créteil ou Laval pour adversaire, ce sera un match compliqué et piégeux comme toujours dans ce genre de confrontation juste au sortir des vacances de Noël. Face à un représentant du National ou de Ligue 2, nous aurons l'étiquette de favori. Il faudra l'assumer. Nous irons superviser Créteil et Laval lors de leur 64e de finale en retard. Mais nous avons le temps d'y penser car nous avons encore des échéances importantes en championnat. Il y a cependant bien longtemps que nous n'avons plus fait de parcours intéressant dans cette compétition. Ce serait sympa de passer deux, trois tours".