PSG photomaton
Ezequiel Lavezzi, Serge Aurier, Adrien Rabiot, Lucas, Yohan Cabaye et Lucas Digne, les joueurs du PSG | PSG

PSG-ASSE : Cabaye, Rabiot, Lavezzi, Digne, Lucas, Aurier, les hommes qui doivent assurer

Publié le , modifié le

Le PSG a entamé son mois d'avril de folie par une victoire contre l'OM (3-2) au Vélodrome. Une victoire qui a coûté cher puisque Edinson Cavani, Thiago Motta et David Luiz sont sortis blessés. La demi-finale de Coupe de France contre Saint-Etienne au Parc des Princes est le premier des sept matches qui reste à jouer au PSG jusqu'à la fin du mois. Pour cette rencontre et pour les suivantes, Laurent Blanc va devoir innover. Une aubaine pour certains remplaçants qui vont devoir être à la hauteur de l'immense tâche qui attend le club de la capitale, mais aussi pour des revenants à la recherche de leurs meilleures sensations.

Serge Aurier

Le défenseur du PSG, Serge Aurier
Le défenseur du PSG, Serge Aurier

Arrivé cet été avec la pancarte de meilleur latéral droit de Ligue 1, Serge Aurier a connu six premiers mois compliqués avec le PSG. Le coup classique de l'adaptation difficile d'un jeune joueur prometteur à un club de la dimension de Paris. Timide lors de ses titularisations, il n'a pas encore confirmé le potentiel qu'il avait fait admirer à Toulouse où avec la Côte d'Ivoire lors du Mondial. Il s'est également très mal illustré lors de la qualification héroïque du PSG en 8e de finale de Ligue des Champions avec une vidéo où il insultait l'arbitre de la rencontre Bjorn Kuipers. Des paroles qui lui ont valu trois matches de suspension sur la scène européenne et dont il s'était excusé par la suite. Egalement blessé au retour de la CAN, il a repris l'entraînement collectif avec le PSG à la mi-mars. 

Dans le groupe pour affronter Saint-Etienne ce mercredi soir, il pourrait retrouver les terrains près de deux mois après son match face à Caen le 14 février dernier. Avec la blessure de David Luiz pour quatre semaines, Serge Aurier va être en concurrence avec Grégory Van der Wiel pour le poste d'arrière droit, puisque Marquinhos, aligné habituellement dans le couloir lors des gros matches, sera associé à Thiago Silva dans l'axe. 

Lucas Digne

Le latéral gauche du PSG, Lucas Digne
Le latéral gauche du PSG, Lucas Digne

Quand c'est Coupe, le classe Maxwell s'assoit tranquillement sur le banc des remplaçants et regarde évoluer celui qui est programmé pour le remplacer, Lucas Digne. Deux saisons que le jeune latéral français est à Paris et deux saisons que le Brésilien continue d'enchaîner les matches, ne laissant que des miettes à l'ancien Lillois. Le Carioca est tellement performant que le PSG a prolongé son contrat d'une année. "Le dernier contrat de sa carrière", a assuré Maxwell sur le site de PSG. En attendant la retraite du meilleur ami d'Ibrahimovic, Digne se contente de la Coupe et ne joue que lorsque Maxwell et ses 33 ans ont besoin de souffler. Résultat : 18 matches joués dont 17 comme titulaire quand le Brésilien en facture 21, rien qu'en Ligue 1. Avec l'embouteillage du mois d'avril, Digne devrait enchaîner deux rencontres : la demi-finale de ce mercredi et la finale de la Coupe de la Ligue contre Bastia samedi. L'international tricolore va avoir du pain sur la planche. Il va devoir montrer qu'il est mieux que le remplaçant qui apprend, qu'il peut devenir, enfin, un véritable concurrent.

Yohan Cabaye

Le milieu de terrain du PSG, Yohan Cabaye
Le milieu de terrain du PSG, Yohan Cabaye

Cabaye n'a pas encore le rythme de blessure de Gourcuff, mais pour les deux Yohan(n), la malchance est devenue un compagnon d'infortune. Arrivé en janvier 2014, Cabaye n'a jamais pu enchaîner avec Paris. Son début d'année 2015 résume bien la poisse qui le poursuit depuis qu'il a débarqué dans la capitale : un mois d'absence en raison d'une aponévrose et une blessure au genou après seulement 13 minutes contre Bordeaux le 15 mars dernier alors qu'il faisait tout juste son retour. Contre les Verts, il revient. Encore. Au Parc, il va jouer une grosse carte. Car lorsqu'il n'est pas blessé, Cabaye a du mal à se faire une place dans la rotation. Mais là, le malheur de Motta et Luiz lui ouvre une brèche dans laquelle il ferait bien de s'engouffrer. A 29 ans, celui qui était arrivé à Paris pour franchir un cap a trop longtemps stagné. Cette rencontre face aux Verts sera la première d'une série qui devrait au moins le mener jusqu'au premier quart de finale contre le FC Barcelone. Si son corps le laisse tranquille.

Adrien Rabiot

Le jeune joueur du PSG, Adrien Rabiot
Le jeune joueur du PSG, Adrien Rabiot

Rabiot veut grandir vite. Un peu trop vite selon les dirigeants du PSG qui n'avaient pas goûté les pressions de l'entourage du jeune joueur pour obtenir un transfert cet hiver. Finalement le longiligne gaucher est resté et a prolongé. Il joue même. Depuis la rencontre face à Caen, il a participé à toutes les journées de Ligue 1, soit comme titulaire ou comme remplaçant. Il a même enchaîné trois apparitions dans le onze de départ entre le 1/4 de finale de Coupe de France contre Monaco et la 29e journée de Ligue 1 face à Bordeaux. Au total, c'est 19 rencontres disputées et 3 buts inscrits. La 20e, ce sera face aux Verts avec un objectif simple sur le plan personnel : continuer à gratter du temps de jeu. Il a pour lui sa technique qui ne dénote pas dans le milieu parisien et aussi un corps qui le laisse tranquille au contraire de Yohan Cabaye, son principal concurrent pour une place dans le onze à la place de Motta.

Ezequiel Lavezzi

L'attaquant argentin du PSG, Ezequiel Lavezzi
L'attaquant argentin du PSG, Ezequiel Lavezzi

Edinson Cavani est sorti prématurément contre Marseille. Un geste préventif de Laurent Blanc qui n'a pas empêché l'Uruguayen d'être forfait pour la demi-finale contre Saint-Etienne. Cette nouvelle absence limite un peu plus les choix de Laurent Blanc en attaque, alors que celle-ci est en berne. Qui de "mieux" pour symboliser ce manque d'efficacité récurrent qu'Ezequiel Lavezzi. L'Argentin est entré à la place de Cavani et il n'a fait que confirmer ce que ces détracteurs pensent de lui : généreux mais terriblement frustrant balle au pied. "El Pocho" gâche beaucoup trop (4 buts inscrits cette saison) comparé au nombre d'occasions qu'il se procure. Or, même si le PSG gagne encore sans ses attaquants, il a besoin que ces derniers retrouvent le chemin des filets. Pour tuer les matches plus facilement, gagner en sérénité et pourquoi faire souffler certains cadres. Un luxe dont ne dispose pas Laurent Blanc, à l'heure qu'il est.

Lucas

L'ailier virevoltant du PSG, Lucas
L'ailier virevoltant du PSG, Lucas

Avec Yohan Cabaye, Lucas est sans doute le retour le plus attendu au PSG. Car le Brésilien réalise sa meilleure saison depuis son arrivée au club à l'hiver 2013. Avec 8 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues, il est le troisième parisien le plus important sur le plan comptable derrière Ibrahimovic et Cavani. Surtout, il va redynamiser une attaque qui ronronne depuis quelques semaines. Avec un Ibra en dedans et Lavezzi et Cavani en perte de confiance, Lucas peut changer beaucoup de choses. Sa vitesse, sa folie balle au pied et les possibilités qu'il offre en contre seront des armes de poids pour son équipe. Au point de vite retrouver une place de titulaire, même s'il semble un peu juste pour la demie contre les Verts. Laurent Blanc ne veut prendre aucun risque avec son joueur. Une dose de prévoyance supplémentaire en vue d'une titularisation samedi contre Bastia, ou de mardi prochain face au Barca?

Benoit Jourdain @BenJourd1