Steve Mandanda et Zlatan Ibrahimovic
Steve Mandanda et Zlatan Ibrahimovic en Ligue 1, le 4 octobre 2015 au Parc des Princes | Stephane Allaman / DPPI / AFP

OM-PSG : plus qu'une finale de Coupe de France

Publié le , modifié le

On ne pouvait pas rêver mieux comme dernier match de la saison sur la scène nationale. L’Olympique de Marseille affronte le Paris Saint-Germain ce samedi soir, en finale de Coupe de France. Au-delà d’un trophée à la clé, les enjeux sont nombreux pour les deux clubs rivaux qui se rencontrent pour la 3e fois cette saison. Au Stade de France, les Marseillais pourraient sauver leur saison en cas de victoire, alors que le PSG, en cas de défaite, finirait la saison sur une mauvaise note.

L’OM pourrait sauver sa saison

En battant Sochaux en demi-finale de Coupe de France en avril dernier, les Marseillais se sont offerts une chance de sauver une saison catastrophique. Franck Passi, l'entraîneur de l'OM, a prévenu que ses joueurs n'avaient "rien à craindre". Une victoire phocéenne n’effacerait pas tout, certes, mais offrirait une consolation aux supporters qui, pendant plus de sept mois, n’ont pas vu une victoire de leur équipe, à domicile. Mais surtout, s’ils venaient à s’imposer, les hommes de Franck Passi, décrocheraient un ticket pour la phase de poule de Ligue Europa. Une bonne perspective pour l’année prochaine au vu de la saison réalisée par les Olympiens (13e de Ligue 1, seulement trois victoires à domicile et trois entraîneurs différents durant la saison). Ce match devrait marquer la fin d’une ère pour le club marseillais, depuis sa mise en vente par l’actionnaire, Margarita Louis-Dreyfus. Enfin, des cadres tels que Diarra et Mandanda devraient partir. L’occasion pour le gardien de remporter le seul titre qui manque à son palmarès sur le sol national. "Il faut arrêter de penser à la saison et penser plutôt à ce match tout simplement. On veut offrir un trophée à nos supporters qui le méritent", a estimé le capitaine courage du club.

Message de soutien aux joueurs de l'OM

 

 

Paris, pour faire aussi bien que la saison dernière

Avec l’élimination décevante en Ligue des Champions, les Parisiens doivent s’imposer, et ramener un nouveau trophée pour faire aussi bien que l’année dernière. Paris a en effet remporté les 7 derniers trophées nationaux et compte bien ne pas s’arrêter là. Ce soir marquera d’autre part l’ultime match de Zlatan Ibrahimovic, qui voudra faire trembler une dernière fois les filets de Steve Mandanda. Et même si le Suédois ne s’est pas beaucoup entrainé, son entraîneur compte sur lui : "un match comme ça, il peut le faire à la motivation, au mental, et Dieu sait que ce joueur a un énorme mental", a assuré Laurent Blanc.

Rivalité historique et comptable

"Demain, deux monuments du football français vont se rencontrer. Cette finale sera prestigieuse" a assuré Laurent Blanc. Les deux rivaux se retrouvent 10 ans après, au même stade de la compétition. En 2006, c’est Paris qui s’était imposé 2 buts à 1. Marseille a donc une revanche à prendre dans une compétition où elle a échoué en finale les trois dernières fois (1991, 2006 et 2007). Pourtant, c’est le club phocéen, qui est recordman de victoires en finale de Coupe de France (10). Ils défendront ce soir cette suprématie, face à un PSG qui pourrait revenir à hauteur en cas de victoire (actuellement 9 titres de Coupe de France pour les parisiens).

Le but de Dhorasoo en 2006

 

 

Hugo Quesne @HugoQSN