Jean-Kevin Duverne (à gauche) face à Ambroise Gboho
Jean-Kevin Duverne (à gauche) face à Ambroise Gboho | AFP

Coupe de France : Nouvel exploit des Herbiers !

Publié le , modifié le

Déjà tombeur de l’AJ Auxerre, le club des Herbiers a cette fois fait tomber le RC Lens en quart de finale de la Coupe de France. Evoluant en National, la formation vendéenne qui a notamment pu compter sur un excellent gardien et une belle solidarité, a fini par avoir le dernier mot au terme de la séance de tirs au but (0-0, 4 tab à 2).

Les Lensois, trois fois finalistes de la compétition (1948, 1975 et 1998), étaient donc sur le papier les mieux armés. Mais comme pour tout match de coupe, la magie du football opère et tout semble alors possible. Et cette magie, elle a bien failli opérer dès la 6e minute, lorsque -Kevin- Rocheteau (qui n’a pas lien de parenté avec Dominique), est passé tout près de l’ouverture du score. Le rythme ne baissait pas d’intensité et les Sang et Or (vêtus de blanc) répondaient trois minutes plus tard sur une frappe de Zoubir, qui mettait déjà en valeur Pichot, le gardien vendéen.

Celui-ci devait de nouveau rester vigilant sur un tir de Markovic (15e), mais l’attaque du VHF se montrait tout aussi dangereuse, à l’instar de Flochon qui obligeait le portier lensois à s’y reprendre à deux fois pour éviter le but surprise. Conscients qu’ils jouaient peut-être le match de leur vie, les joueurs des Herbiers n’étaient vraiment pas loin de faire déjouer leurs adversaires, comme sur ce tir détourné de Dequaire (19e), celui de Rocheteau (34e) ou encore cette tête de Gboho qui terminait sur la barre à quelques minutes de la pause.

En difficulté en championnat de National avec une inquiétante 14e place, le club des Herbiers bénéficie depuis le 16 janvier des bonnes ondes de leur nouvel entraîneur, Stéphane Masala. L’ancien adjoint de Frédéric Reculeau reste en effet invaincu depuis sa prise de fonctions (4 succès et 3 nuls), et cela se ressentait clairement sur la pelouse, même face à une formation de Ligue 2. A l’heure de jeu, il s’en fallait pourtant de peu pour voir Lens trouver la faille, le gardien du VHF tentant un crochet très audacieux, face à Lopez.

Tombeuse d’Auxerre (L2) au tour précédent (3-0), l’équipe de National éprouvait plus de difficultés à trouver des espaces, mais la solidarité défensive permettait aux Vendéens de tenir encore. Le public de la Beaujoire, tout acquis à la cause des Herbiers, retenait son souffle en fin de cette deuxième période, comme sur cette nouvelle tentative de Lopez dans les six mètres, contrée par Dequaire. Le score restait vierge à la fin du temps réglementaire, ce qui était déjà une grosse performance.

L’espoir d’une demi-finale commençait à naître. Après déjà 90 minutes dans les jambes, la moindre erreur pouvait faire basculer la partie. Et sans surprise, les partenaires de Chantôme faisaient le siège du but adverse. Les protégés de Stéphane Masala ne parvenaient que trop rarement à sortir de leur camp, et si les jambes commençaient à peiner, le mental restait solide malgré les efforts de Zoubir. Il fallait donc la cruelle séance de tirs au but pour départager les deux équipes, et après deux arrêts de Pichot, les Herbiers réalisaient un nouvel exploit en se qualifiant pour le dernier carré de la Coupe de France, une performance inédite pour une équipe vendéenne.

francetv sport @francetvsport