coupe nice reims 01032011
Almafitano dans les airs | AFP-NASCIMBENI

Nice attend le LOSC !

Publié le , modifié le

La coupe de France restant une épreuve à part, la demi-finale qui opposera Nice à Lille en demi-finale mardi au Stade du Ray s'annonce pour le moins indécise, tant il faut faire abstraction des positions en championnt entre des nordistes premier de Ligue 1 et des méridionaux modestes 12e. Car les derniers résultats des uns et des autres ont totalement brouillé les pistes.

Lille abordera la rencontre après deux faux pas en championnat, une défaite à Monaco et un nul concédé à domicile face à Bordeaux, qui pourraient entraîner une crispation venue de la peur de perdre le titre entrevu depuis plusieurs semaines. Pourtant à Lille, on attend enfin un trophée. Le LOSC qui a gagné la Coupe à cinq reprises mais pour la dernière fois en 1955, veut y croire, et refuse de se laisser abattre par ses récentes relatives contre-performances. C'est au contraire pour lui, l'occasion de se positionner enfin  comme une grosse cylindrée de l'hexagone, pas seulement abonnée aux places d'honneur, mais qui peut aussi aller chercher des titres.

De son côté, Nice sera sur la lancée d'une série de huit matches sans défaite qui lui permet d'avoir l'esprit libre pour la fin de la saison de championnat et de se consacrer à la Coupe déjà gagnée à trois reprises, en 1952, 1954 et 1997. C'est dire l'attente des supporters, d'autant plus mobilisés que le match aura lieu à domicile dans un stade du Ray à guichets fermés/ Les Aiglons n'ont plus que ça pour cette saison et la pression monte dans la ville.

"La Coupe a créé un engouement qu'on n'a pas connu depuis vingt ans", déclare le président niçois Gilbert Stellardo. "Il nous reste une dernière marche à franchir pour aller en finale. J'y crois depuis notre victoire contre Lyon" (en 16e de finale, 1-0 après prolongations). Mais pas question pour autant pour les Niçois de se laisser aller à une douce euphorie. Même si la configuration est totalement différente, ils se souviennent que la dernière rencontre entre les deux équipes, en janvier dernier, s'était soldée sur un succès net et sans bavure (2-0) du LOSC sur la Côte d'Azur. Pour les Rouge et Noir, il n'y a plus que deux marches à franchir pour sauver la saison. La première s'appelle Lille. Reste à savoir dans quel état d'esprit seront justement les Lillois qui semblaient tranquilles en tête de la L1, et qui voient revenir Marseille à grands pas. Peuvent-ils vraiment se concentrer sur le sujet Coupe . Officiellement oui, car la volonté du club nordiste est avant tout de déverrouiller un palmarès qui ne s'en plus enrichi d'une ligne depuis longtemps. A Lille, malgré les ratés des dernières sorties, ont ne veut pas paniquer, mis au contraire se remettre à l'ouvrage sur des vertus et des principes qui ont fait la réussite jusque là. Voici donc les Niçois prévenus.