Monaco : Robert Moreno, la Coupe de France pour déjà rebondir

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Roberto Moreno
Roberto Moreno | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Près d'un mois après son arrivée à l'AS Monaco, l'Espagnol Robert Moreno cherche encore la bonne formule pour redonner de l'allant au club du Rocher. Trois jours après une correction subie face à Strasbourg (1-3), les Monégasques enchaînent avec un huitième de finale de Coupe de France face à Saint-Etienne ce soir en Principauté.

Le temps semble plus court à Monaco qu'ailleurs. La saison dernière avait vu Leonardo Jardim partir en octobre puis revenir en janvier, avec un intermède de trois mois assuré par Thierry Henry, finalement débarqué pour laisser la place à un retour du Portugais. Aussi peu en réussite après qu'avant, Jardim a une nouvelle fois été remercié en décembre. Son remplaçant, l'Espagnol Robert Moreno peine pour l'instant à relancer la machine (deux victoires en cinq matches). Il devra trouver de nouvelles solutions ce mardi soir pour triompher de Saint-Etienne en huitièmes de finale de Coupe de France. 

Une défense toujours en chantier

Des solutions défensives tout d'abord. Troisième pire défense du championnat (36 buts encaissés) derrière Amiens (41) et la lanterne rouge Toulouse (47), les Monégasques sont en quête d'un clean sheet (un match sans encaisser de but) depuis son arrivée le 28 décembre. 14 buts encaissés en 5 matches, dont 7 en deux matches face au PSG. Pour colmater la brèche, Moreno a misé sur la stabilité. Une défense à quatre avec une charnière formée par le vieillissant Kamil Glik et la recrue estivale Guillermo Maripan, qui peine toujours à s'imposer. Fode Ballo-Touré et Benjamin Henrichs, aux performances trop aléatoires, occupent les côtés. La Coupe de France va-t-elle permettre d'essayer d'autres joueurs comme Benoît Badiashile, Jorge et Ruben Aguilar ? Et pour une simple rotation ou un vraie alternative ? Les trois buts encaissés samedi dernier à domicile contre Strasbourg (1-3) ne plaident pas en la faveur du quatuor actuel.

Slimani, le banni

Et s'il faut retrouver une défense, il ne faut pas perdre l'attaque. Car Monaco s'amuse au grand écart depuis le début de la saison, avec la deuxième meilleure attaque du championnat derrière le PSG. 36 buts en 21 rencontres grâce au trio Wissam Ben Yedder (19 buts, 9 passes), Keita Baldé (8 buts, 3 passes) et Islam Slimani (7 buts, 7 passes). Mais ce dernier n'est pas sûr de voir le mois de février sur la côte. Relégué sur le banc, il souhaite quitter Monaco. Les derniers jours du mercato hivernal promettent, comme souvent à Monaco, d'être agités.

Jovetic en héros ? 

Le retour de Stevan Jovetic, malheureusement plus souvent à l'infirmerie que sur les terrains de Ligue 1, peut-il palier cette mise au ban ? "Il s'entraîne avec une volonté et une persévérance incroyables et se sent préparé pour jouer, explique Robert Moreno. Mais il faut l'incorporer progressivement. (...) Quand tu restes aussi longtemps sans jouer, il est difficile d'avoir le rythme." Le joueur a en tout cas séduit l'ancien sélectionneur de l'Espagne. "C'est un joueur différent, qui a la qualité pour marquer ou faire la dernière passe, souligne-il. En tant qu'entraîneur, tu proposes et demandes des choses sur la mise en place et la structure de l'équipe. Mais quand ce genre de joueurs a le ballon, il peut tout se passer." Après avoir signé ses deux seules victoires dans la compétition, Moreno espère prolonger sa (courte) histoire avec la compétition. Et il compte sur le Monténégrin pour cela.