L'attaquant Brandao de retour à Marseille
L'attaquant Brandao de retour à Marseille | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Marseille s'impose face au Havre après polongations

Publié le , modifié le

Dans un Vélodrome venté, Marseille s'est sorti du piège havrais en s'imposant 3 à 1 après prolongations. Mené 1-0 depuis la 6e minute par une formation du Havre bien organisée, l'OM a égalisé par le biais de Brandao (64e) avant de prendre l'avantage grâce à une frappe magnifique de 25 mètres d'Amalfitano (104e) et un contre de Rémy (120e+1). Qualifié pour les 8e où ils affronteront Bourg-Péronnas, les Marseillais sont toujours en course dans quatre compétitions.

LE TIRAGE DES HUITIÈMES DE FINALE

Cueillis à froid par un but havrais plein de sang-froid inscrit par Mendes (6e) les Marseillais ont réagi en multipliant les occasions : un centre contré de Rémy (8e), une tête de Diarra (10e) puis de Brandao (12e), une frappe de Rémy (16e) puis de Lucho (24e). En vain. Et lorsque Rémy a pensé trouver la faille dans la défense, une main non sifflée par l’arbitre M. Jaffredo s’est immiscée (41e). Dans la continuité de l'action, Efoulou a manqué la balle de 2 à 0, sa frappe en bout de course finissant dans les bras de Mandanda (40e).

Dès le début de la seconde période, les Havrais ont laissé passer leur chance d’accentuer la marque (47e et 49e). Comme au début de la rencontre, les Marseillais se sont montrés très passifs avant de trouver l'ouverture. Sur un centre d’Amalfitano, Brandao de la tête a fêté sa première titularisation depuis son retour en janvier (64e, 1-1). De retour au club après prêt d'un an au Brésil, le Brésilien a communié avec le public.

Amalfitano et Rémy , les hommes en forme

Malgré cette égalisation, la défense marseillaise privée de Stéphane Mbia, blessé à une cheville, s’est montrée fébrile. Du coup, Le Havre s’est procuré les balles de matches. Sur la première, Mandanda a gagné son duel face à Mendes (76e). Sur la seconde, Bonnet, seul au six mètres face au but vide, a raté le cadre (86e). Bien en jambe, Les Havrais ont trouvé les solutions dans une défense marseillaise un peu spectatrice.Malmené, ce Marseille en pleine confiance n'a pas paniqué, attendant son heure.

Dans les prolongations, les Marseillais ont tenté de forcer la décision par Valbuena (96e) puis par Amafiltano. Sur une magnifique frappe de plus de 20 mètres qui a fini dans la lucarne droite de Placide, l’ancien Lorientais a donné l’avantage à l’OM (104e). Combatif, Le Havre manqué la balle de 2-2 (120e) avant un contre assassin de Valbuena conclu par Rémy (120e+1). Avec ce nouveau succès, le neuvième en dix match, toutes compétitions confondues, Marseille poursuit sa belle route.

Mathieu Baratas