evian marseille rémy Bouby coupe france 09012011
Rémy repris par Bouby | AFP-DESMAZES

L'OM se noie à Evian

Publié le , modifié le

Evian-Thonon Gaillard a sorti l'Olympique de Marseille (3-1) en 32e de finale de la Coupe de France. L'OM est le 10e club de L1 éliminé dès son entrée en lice, un record. Nancy a dû avoir recours aux tirs aux but pour se défaire d'Aurillac, club de CFA 3. Et Brest a évité le pire sur le terrain du petit poucet de la compétition, Issy-les-Moulineaux (0-1 après prolongations). Beaucoup moins de frayeurs pour Rennes, impitoyable face à Cannes (7-0).

Après la déroute enregistrée par les clubs de l'élite samedi (neuf clubs de Ligue 1 au tapis), Nancy et Brest ont bien failli grossir les rangs des pertes. Il s'en est en effet fallu de peu pour que plus de la moitié des représentants du plus haut niveau soit sortie dès ces 32e de finale de la Coupe de France. Ce bilan, reconnaissons-le, n'aurait pas fait très sérieux... Nancy pensait sûrement être à l'abri face à Aurillac quand Féret (20e) et Andre-Luiz (42e) permettaient aux Lorrains de se détacher en première période. Mais, à la surprise générale, les Aurillacois s'accrochaient et parvenaient à revenir au score grâce à un doublé de Larbi (51e, 57e). Tétanisés par l'élimination qui leur pendait au nez, les Nancéiens s'en sortaient finalement aux tirs au but et pouvaient souffler. 

Opposés à la plus "petite" formation encore en lice dans cette Coupe de France, Issy-les-Moulineaux (DH), Brest a également ramé sévère. Incapables de forcer la décision, les Bretons ont dû attendre la 99e minute, et une tête puissante de Martial, pour décrocher sans gloire leur qualification pour les 16e de finale. Il y a quand même quelques pointures qui ont franchi ces 32e de finales sans encombre. C'est le cas de Rennes qui n'a pas laissé le moindre espoir à Cannes. Face aux pensionnaires de National, les Bretons ont scoré par l'intermédiaire de Tetey (x2), Montano (x2), M'Vila (premier but chez les pros !), Camara et Brahimi et ont fait respecter la logique. Enfin !

Du côté de la Ligue 2, Boulogne-Sur-Mer s'est fait des frayeurs face à  Amiens (Nat) 2-2 a.p., 5 t.a.b. à 4. Au total, la L2 a beaucoup mieux résisté  que l'élite avec seulement 2 clubs éliminés sur 11.

Et en soirée, c'est Evian-Thonon Gaillard qui a créé une nouvelle sensation lors de ces 32e de finale. Face au champion de France en titre, le leader de L2 s'est montré intraitable sur son terrain rendu il est vrai difficile à jouer en raison des conditions climatiques des dernières semaines. A l'exception d'un début de deuxième période plus difficile pour les hommes de Bernard Casoni (qui retrouvait son ancien club), les Phocéens n'ont jamais vraiment pris le jeu à leur compte. Assommés dès le premier quart d'heure par deux buts signés Barbosa (12e) puis Sagbo (15e), les Marseillais n'ont refait surface qu'en début de deuxième période. Et c'est un but contre son camp de Cambon qui a redonné un peu d'espoir aux hommes de Didier Deschamps. Et à quatre minutes de la fin du temps réglementaire, Bérigaud a assuré la victoire des Savoyards (86e, 3-1). En 16e de finale, Evian-TG retrouvera Strasbourg.

C'est la première fois de l'histoire que 10 clubs de Ligue 1 sont éliminés dès leur entrée en lice.

Résultats des 32e de finale de la Coupe de France :

Aurillac (CFA 3)-Nancy (L1) :  3 - 4 aux tirs au but (2-2 à la fin du temps  réglementaire)

Agen (CFA2) - Poitiers (CFA2)  2 - 0

Issy-Les-Moulineaux (DH) - Brest: 0-1 a.p.

Rennes (L1) - Cannes (Nat) : 7-0

Evian-Thonon Gaillard (L2 - Marseille (L1) 3-1

Julien Lamotte