La joie de Georges-Kevin Nkoudou
Le bonheur du Marseillais Georges-Kevin Nkoudou | AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

L'OM punit Montpellier au Vélodrome

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille a bien choisi son moment pour gagner à domicile, face à Montpellier (2-0) lors des 16e de finale de Coupe de France. Beaucoup plus à l'aise à l'extérieur qu'à domicile, les Marseillais ont fait preuve de réalisme pour engranger leur 5e victoire de la saison (toutes compétitions confondues) au Vélodrome sur 15 réceptions. Leurs supporteurs n'avaient plus vu leur équipe s'imposer dans son stade depuis le succès contre Groningue, en Ligue Europa, fin novembre. Lorient a souffert pour se qualifier, lors de son déplacement à Boulogne, en s'imposant en prolongation (3-1) grâce à un doublé de Jeannot.

Depuis les deux larges succès de début de saison contre Troyes (6-0) et Bastia (4-1), Marseille n'avait plus gagné le moindre match à domicile sur la scène nationale. C'est désormais chose faite, dans un match couperet, et face au voisin montpellierain qui s'enfonce un peu plus dans la crise avec ce troisième revers consécutif et ce troisième match sans le moindre but à son actif. Pendant que Rolland Courbis, démissionnaire avant Noël, rebondit déjà à  Rennes, son ex-adjoint et successeur, Pascal Baills, affiche un bilan de trois  défaites et une victoire contre Épernay (CFA2) en Coupe de France...

Pourtant, les hommes de Pascal Baills n'ont pas démérité, mais ils n'ont pas été en réussite, comme sur l'ouverture du score, décernée à Deplagne qui a détourné dans son but une frappe de Nkoudou suite à un décalage de l'ancien de la Paillade, Cabella (42e). Ou encore sur ce face-à-face perdu par Yatabaré face à Mandanda (58e), alors que l'attaquant avait tout le temps et l'espace pour faire autre chose que ce tir à bout portant. Ce but avant la pause a fait du bien aux Marseillais, et le deuxième, oeuvre de Dja Djédjé suite à un ballon relâché par le portier héraultais Ligali après un contact avec Sarr (55e), a achevé le travail. En manque de justesse dans le dernier geste, Montpellier n'a jamais pu faire trembler les Marseillais, malgré quelques tentatives comme cette tête de Dabo (2e), ou cette tentative d'interception de Ninga (63e)

Voilà donc Marseille qui renoue avec la victoire dans son stade Vélodrome. Moins fringuant que  dimanche à Caen (3-1), il a aligné une paire de victoires pour la quatrième  fois de la saison, après Bastia-Groningue, en Europa League, les deux succès à  Lille et Nantes en L1, et Saint-Étienne-Groningue. La passe de trois à Lyon  dimanche ? 

Réactions

Michel (ESP/entraîneur de Marseille):  "Je suis satisfait. A travers ce type de résultat, on prend un peu de  confiance. Mais on a la sensation qu'on joue encore un peu nerveux, un peu  précipité. Nerveux, parce que nous avons besoin de victoires à la maison. En  début de match nous avons raté beaucoup de passes, c'était difficile de poser  le ballon. Cette équipe a besoin de tranquillité et de calme à domicile. Quand  nous jouons à l'extérieur, nous avons plus de continuité, notre possession de  balle est plus efficace. Lassana Diarra devrait s'entraîner vendredi avec nous."

Bruno Martini (entraîneur de  Montpellier): "On ne s'est pas senti dépassé par Marseille, les joueurs ont  plutôt bien rempli leur rôle, mais au haut niveau cela se joue sur des détails.  Marseille a concrétisé, alors que nous avions eu des occasions auparavant. J'ai  l'impression qu'on a bien pris la mesure de Marseille, comme de Bordeaux ou de  Bastia avant, malheureusement on manque un petit peu de réalisme offensif en ce  moment. Lorsqu'on arrive à se créer des occasions, à se retrouver en position  de tir, c'est plutôt le signe qu'on est créatif, cela nous laisse de l'espoir.  Je suis fixé sur les matches à venir.  (sur la nomination de Rolland Courbis à  Rennes) Je n'ai pas de commentaire à faire."

Résultats des 16e de finale de mercredi

Evian/Thonon (L2) - Monaco (L1)         1-3 a.p.  
Trélissac (CFA) - Lille (L1)            1-1 a.p. (Trélissac qualifié aux tirs au but 4-2)  
Mantes (CFA) - Nantes (L1)              0-1 a.p.
Chambly (NAT) - Lyon (L1)               0-2
Concarneau (CFA) - Troyes (L1)          1-3
Boulogne-sur-Mer (NAT) - Lorient (L1)   1-3
Marseille (L1) - Montpellier (L1)       2-0