Luiz Araujo (LOSC) buteur contre Sochaux en Coupe de France

Lille domine Sochaux (1-0) et retrouvera Sète en 16e de finale

Publié le , modifié le

Lille s’est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France en dominant le FC Sochaux-Montbéliard (1-0), lundi, au Stade Pierre Mauroy. Luiz Araujo a inscrit l’unique but d’un match assez pauvre en occasions, où les Sochaliens n’auront pas démérité. Le LOSC retrouvera Sète (National 2) au prochain tour.

La logique a été respectée lundi soir au Stade Pierre Mauroy. Dauphin du Paris-Saint Germain en Ligue 1, le LOSC a dominé le FC Sochaux, 16e de Ligue 2 (1-0), en 32e de finale de la Coupe de France. Dominateurs sans être transcendants, les Dogues se donnent le droit de se déplacer à Sète (National 2) au prochain tour de la compétition.

Pour ses retrouvailles avec Sochaux, club avec lequel il a remporté la Coupe de France en tant qu’adjoint d’Alain Perrin en 2007, Christophe Galtier avait choisi d’aligner une équipe proche de celle qu’il a l’habitude de faire évoluer chaque week-end en en Ligue 1. Maignan, Pépé, Bamba, Leao étaient titulaires au coup d’envoi. En face, l’entraîneur sochalien Omar Daf est resté fidèle au coaching qu’il met en place depuis son arrivée sur le banc doubiste en décembre dernier, en faisant confiance aux jeunes : Fuchs, Owusu, Ruiz, Sans, pour ne citer qu’eux.

Bien en place défensivement, les Doubistes ont d’abord su contenir les quelques offensives lilloises sans toutefois parvenir à se montrer dangereux en contre-attaques. Généreux dans l’effort, les Sochaliens auraient pu inquiéter Maignan grâce à Owusu et Anderson, qui se sont montrés trop imprécis (20e, 30e).

Le festival Pépé

Petit à petit, les Dogues sont parvenus à mettre leur jeu en place et à inquiéter davantage les Franc-comtois, qui ont finalement craqué sur un festival de Nicolas Pépé côté droit. L’ivoirien a éliminé trois défenseurs sochaliens avec une aisance déconcertante pour servir Luiz Araujo, esseulé au point de penalty. La tête du Brésilien a permis aux hommes de Galtier d’ouvrir le score juste avant la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Sochaliens n’ont pas vraiment réussi à se montrer plus dangereux, tandis que les Dogues se sont contentés de gérer leur faible avance au tableau d’affichage. Une seule fois Sochaux aura vraiment réussi à porter le danger dans la surface lilloise : sur une-deux parfaitement exécuté avec Anderson, M’Bakata aurait pu égaliser mais Maignan a réussi un arrêt de grande classe. Les entrées des jeunes sochaliens Agoumé (16 ans), Archimède et Obadeyi n’auront pas réellement pesé. Sochaux n’a pas montré assez d’envie en fin de match pour revenir au score et pourra regretter cette courte défaite.De son côté, Lille retrouvera Sète, équipe de National 2, en 16e de finale.