L'Ile Rousse élimine Bordeaux
Les joueurs de l'Ile Rousse réalisent l'exploit en 16e en éliminant les Bordelais | MAXPPP - PQR - NICE MATIN

L'Ile Rousse sort Bordeaux en Coupe

Publié le , modifié le

Les Corses de l'Ile Rousse, qui évoluent en CFA 2, ont réalisé un bel exploit en éliminant Bordeaux (L1) aux tirs au but mercredi en 16e de finale de Coupe de France. Les deux équipes étaient à égalité (0-0) à l'issue de la prolongation. Le gardien corse a stoppé deux tirs au but, tirés par Bellion et par Sané, alors que Carrasso n'en a arrêté qu'un seuls Les tenants du titre girondins s'arrêtent donc précocément. De son côté Lyon a souffert pour venir à bout en fin de match (3-1) d'Yzeure (CFA).

La Balagne des gens heureux

Devant un public tout acquis à leur cause sur la pelouse du Gazelec Ajaccio, les amateurs sont idéalement rentrés dans le match et parvenus à faire douter leurs adversaires. Les joueurs de Balagne ont mis beaucoup de coeur pour aller chercher cette qualification, alors que ce sont les Bordelais qui ont fait l'essentiel du jeu. Mais sans trouver la faille comme trop souvent depuis déjà quelques temps en championnat. Incapable de faire la différence alors qu'ils se sont créés de nombreuses occasions, les Girondins se sont aussi heurtés à un Menozzi en état de grâce. Le gardien insulaire aura été le grand artisan de cette qualification en stoppant, notamment les tentatives de Saivet (6e), Rolan (22e), Maurice Bellay (37e sur la barre), Sertic (43e), Sané  (67e) ou Ben Khalfallah (76).

Lors de la prolongation, les Bordelais ont fait le siège du but corse mais L'Ile Rousse a su résister et contraint les pensionnaires de Ligue 1 à aller aux tirs aux  buts. C'est encore Menozzi, le vétéran corse qui après être intervenu sur tous les points chauds devant sa cage, a scellé le sort du match en stoppant le dernier tir bordelais lors de la séance des tirs au but.

Alors que les Bordelais tête basse, qui venaient de connaître leur quatrième défaite consécutive, ruminait la fameuse maxime "dominer n'est pas gagnér, les joueurs de l'Ile Rousse, 5e de leur groupe en CFA 2,  pouvaient tomber dans l'euphorie. Les Corses se souviendront très longtemps de ce jour.  Une date  historique pour toute la Balagne et ces modestes amateurs face à l'armada girondine. Au terme d'un match héroïque, les joueurs de l'Ile-Rousse  entrent dans la légende et seront, avec le CA Bastia, les seuls représentants  de l'Ile de Beauté lors des 8e de finale, où ils qu'une nouvelle fois la fête sera belle.

Moulins, le vent de la révolte 

Le TFC pensait avoir fait le plus dur en ouvrant la marque sur la pelouse de Moulins à la demi-heure de jeu par Ben Basat. C'était mal connaître la capacité de réaction d'une équipe qui Moulins qui n'avait sorti jusque là de grosses cylindrées. Les Moulinois revenaient au score dèe le début de la deuxième période par Da Silva, bien servi par Ruffaut.  Ce même Da Silva propulsait les siens en 8e de finale en toute fin de partie, en profitant d'un cafouillage devant le but toulousain, pour expédier le ballon dans les filets. Un an après avoir fait tomber Bordeaux à ce même stade de la compétition, Moulins a fait souffler le vent de la révolte au cours d'une deuxième période de folie.

Lyon en fin de match

Leurs voisins d'Yzeure qui avaient fait tomber Lorient  au tour précédent, n'ont pas pu rééditer leur performance face à Lyon, sur la pelouse de Clermont..  Malmenés sur les quelques accélérations lyonnaises, les pensionnaires de CFA ont malgré tout bien résisté. Ce sont eux qui ouvert le score par M'Baye à la conclusion d'une action rondement menée. Mais tout de suite après ce but, les joueurs d'Yzeure se sont démobilisés. Et dans les cins minutes qui onty suivi, en deux coups de reins, les Lyonnais ont remis les choses dans l'ordre d'abord par Briand, puis par Gourcuff auteur d'une frappe somptueuse, et en Malbranque a clos le scénario en marquant un troisième but d'école, alors que les Yzeuriens avaient physiquement cédé.

Christian Grégoire