Le SC Bastia s'est imposé face à son voisin du CA
Le SC Bastia humilié par son voisin de National à François Coty | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

La suite des 32e de finale de la Coupe de France

Publié le , modifié le

Bastia ou Brest, comme les autres clubs de Ligue 1 un peu plus tôt, ont souffert face à des équipes de divisions inférieures lors des 32e de finale de la coupe de France. Si les Brestois s'en sont finalement sortis aux tirs aux buts contre Luçon (CFA) (1-1, 4 t.a.b 2), les Bastiais ont chuté face à leur voisin de National, le CA Bastia (2-0). A Dieppe (CFA 2), il a tout fallu à Nantes pour faire valoir son rang (2-3). Le PSG et Valenciennes clôtureront ces 32e de finale ce soir (20h45).

Brest a frisé la correctionnelle. En déplacement à Luçon, la troupe de Landry Chauvin a concédé l'ouverture du score à Marvin Seck (1-0, 28e). L'attaquant du club de CFA 2 a fait rêver les siens l'espace de 12 petites minutes. Geoffrey Dernis remettait le SB 29 dans le bon sens en scorant à son tour (40e). Aucune des deux équipes ne parvenaient à prendre le dessus au cours des 80 minutes suivantes. Soit l'équivalent d'un match complet ajouté aux prolongations. Les Vendéens ont finalement rendu les armes lors de la séance de tirs au but. Alors que les quatre tireurs bretons ont tous trouvé la mire, Chemin et Kibundu ont échoué dans l'exercice, brisant nets leurs espoirs de 16e de finale.

Là où les Bretons s'en sont sortis, Bastia a coulé corps et biens. Opposés à leurs voisins du CA Bastia évoluant en National, le SC de Frédéric Hantz n'a pas vu le jour au stade François Coty d'Ajaccio. Ndiaye (39e) et Marchal (csc 42e) ont allègrement assommé le "grand frère". Un grand frère de l'élite trahit par son apathie et ses largesses défensives. Sans un Landry Bonnefoi inspiré dans les bois, la défaite aurait même pu être plus lourde pour le SCB. 

S'ils se sont finalement imposés, les Canaris ont peiné à faire respecter la hiérarchie à Dieppe (CFA 2). Comme souvent depuis le début de saison, Nantes peut remercier son serial buteur Djordjevic auteur d'un doublé (14e, 69e s.p) pour le sauver des eaux. Car Guyot (48e) avait remis les Normands dans le match avant que le Serbe ne redonne l'avantage aux Canaris, imité par Trebel qui a enfoncé le clou (1-3, 78e). Mortoire (90e s.p) a ramené Dieppe et fait passer quelques frissons dans la défense du leader de Ligue 2. Mais l'essentiel est sauf. Le FCNA poursuit sa route.

TOUS LES RESULTATS DES 32E DE FINALE ET LES DIRECTS COMMENTES DE TOUS LES MATCHES