Vahid Halilhodzic
Vahid Halilhodzic | AFP

Halilhodzic : "Le groupe recommence un peu à vivre"

Publié le , modifié le

"C'était un match de coupe" a estimé l'entraîneur de Nantes Vahid Halilhodzic après la qualification de son équipe (1-0) pour les 8es de finale de Coupe de France face à l'Entente SSG (3e division), satisfait que son groupe "recommence un peu à vivre" après un "moment plus que difficile".

Cette rencontre avait tout du match piège...
Vahid Halilhodzic : C'est un match de coupe contre une très belle équipe. J'ai regardé deux fois leur match contre Montpellier, elle avait créé la surprise et c'était tout à fait normal. Je les félicite. Je pense qu'on mérite cette victoire. C'est la première fois depuis un moment que les joueurs ont crié dans le vestiaire. C'est bien, le groupe recommence un peu à vivre. Parce que je vous le dis franchement, on a vécu un moment plus que difficile. Maintenant commence la deuxième phase de notre redressement après ce mois de mercato qui nous a fait beaucoup de mal.

Est-ce que vous avez douté ?
V. H : J'étais persuadé que nous allions marquer à un moment donné. En deuxième mi-temps, avec le vent, il y a eu des frappes pas toujours cadrés. J'étais optimiste mais ça a été très difficile. Il faut dire la vérité, ce n'était pas gagné. J'ai fait plusieurs changements tactiques, à la fin j'ai même mis un troisième stoppeur. Il y a eu deux ou trois situations chaudes, c'est passé pas loin. Aujourd'hui j'ai fait une équipe combinée avec des garçons qui ne jouaient pas beaucoup. Ils ont fait un match correct. Un but suffit. Je suis content pour Kalifa parce qu'il a besoin de prendre un peu plus de confiance.

La Coupe de France peut-elle être un objectif ?
V.H : On joue maintenant à domicile. Il reste encore trois ou quatre matchs. On va essayer de créer un esprit de coupe. On a passé deux tours, il ne faut pas s'arrêter maintenant et aller le plus loin possible. Pourquoi pas jusqu'en finale ? Après, ça dépend de beaucoup de choses.

AFP